Thierry Breton annonce un plan ambitieux pour Atos Origin

Cloud

Le nouveau patron veut appliquer à la SSII les méthodes qu’il avait imposé à France Télécom

Nouveau départ pour Atos Origin. La page de la guerre des actionnaires tournée, le tout nouveau p-dg de la SSII, Thierry Breton, entend faire décoller l’entreprise au plus vite. Comme avec France Télécom et son plan Next, le patron d’Atos a annoncé la mise en place d’un plan baptisé TOP pour Total Operation Performance, dont les fruits devront être récoltés d’ici trois ans.

Les ambitions sont élevées. Thierry Breton entend d’abord et dès cette année restaurer une marge opérationnelle jugée “insuffisante”, et inférieure à celle de la concurrence. Objectif : la faire progresser de 50 à 100 points de base et ainsi parvenir “au niveau des meilleurs”. Mais du côté des revenus, le nouveau p-dg table sur une baisse de 2% cette année, crise oblige.

Pour parvenir à cet objectif de renatbilité, Thierry Breton a indiqué qu’il fallait s’attaquer aux faiblesses de l’entreprise, à savoir le manque d’intégration. Il propose ainsi la mise en place d’une nouvelle organisation qui devrait lui apporter “plus de transversalité”.Du côté de la R&D, même constat : trop éclatée il faut la réunir au sein d’une entité unique.

L’organisation de la SSII a également été modifiée.D’une structure à conseil de surveillance et directoire, Atos est aujourd’hui dirigée par un conseil d’administration, histoire d’éviter les guerres intestines qui ont empoisonné la vie de la SSII il y a un an.

Rappelons qu’en 2008, le groupe a réalisé un bénéfice net en recul de 52 % à 23 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 5.479 millions d’euros, en progrès de 5,6 % sur un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur