Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Lenovo dédie le ThinkServer TD330 aux petites entreprises

Lenovo a passé la seconde pour s’imposer dans le monde des serveurs. L’offensive du Chinois passe désormais par les petites entreprises, avec le modèle ThinkServer TD330, dont le lancement commercial est prévu pour la mi-décembre, à partir de 1364 euros HT (1631 euros TTC).

Lenovo va exploiter le partenariat noué cet été avec EMC pour déployer les technologies x86 sur ce serveur conçu pour gérer de petits parcs virtualisés, tout particulièrement dans le secteur bancaire. Mais également dans le milieu éducatif, où les technologies d’enseignement numérique se généralisent. Il s’agit d’adresser des problématiques de travail collaboratif en petits groupes, pour des applications globalement peu critiques.

Les PME dans le viseur

Autre cible, les PME / PMI ne disposant pas de compétences informatiques. Dans cet esprit, Lenovo a concocté un écosystème logiciel pensé pour simplifier le déploiement, le paramétrage initial, et l’utilisation du produit tout au long de son cycle de vie. À une console d’administration centralisée accessible via une interface web s’adjoint ainsi la triplette EasyStartup (assistant d’installation), EasyUpdate (outil de mise à jour) et EasyManage (gestion).

Articulée autour de processeurs Intel Xeon E5 série 2400 avec jusqu’à 16 cœurs, la configuration est modulable sur demande : un maximum de 192 Go de mémoire vive sur 6 emplacements DDR3-1600, des alimentations redondantes, des accumulateurs de secours, un paramétrage sur mesure du BIOS et de l’OS Windows Server, etc.

Idem pour le RAID (protection des données par réplication entre plusieurs disques physiques), qui a l’avantage d’être matériel et donc agnostique du système d’exploitation.

Certains revendeurs affichent déjà une brève description du produit. On n’y entrevoit guère que du RAID de type 1, de l’Ethernet Gigabit et une technologie 64 bits.

Une division dédiée

Lenovo aborde là un tournant alors que son offre de serveurs concernait jusqu’ici les TPE et les indépendants. Ce virage technologique se double d’ailleurs d’une réorganisation stratégique, avec la mise sur pied d’une nouvelle division : l’Enterprise Product Group, que chapeautera, en qualité de vice-président et directeur général, Roy Gullen. L’intéressé est un ancien de la maison Dell, où il a dirigé la division Data Center Solutions (DCS).

Cet Enterprise Product Group traitera avec les clients Business et les intégrateurs, prenant sous son aile les serveurs, le stockage, le réseau et les solutions logicielles. Lenovo y entrevoit un tremplin pour combler son retard en la matière. Présent dans le Virtual Computing Environement avec Cisco et VMware, acteur du rapprochement du CPU et des baies de stockage, EMC constituera un précieux allié dans cette conquête d’un marché que dominent Dell, HP et IBM.

Crédit photo © Lenovo


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Un dossier exclusif pour les 20 ans du ThinkPad

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago