Thomson et le chinois TCL donnent naissance à un géant de la TV et des DVD

Régulations

Le nouveau groupe deviendra le premier fabricant mondial du secteur avec une production annuelle de 18 millions d’unités

Le géant de l’électronique Thomson vient de frapper un grand coup en annonçant ce partenariat avec le chinois TCL dans le secteur hyper-stratégique des téléviseurs et des lecteurs DVD. Il prévoit le rapprochement de leurs actifs dans les domaines du développement, de la fabrication et de la distribution de téléviseurs et de lecteurs DVD, au sein d’une nouvelle société commune baptisée TCL-Thomson Electronic, expliquent des deux groupes.

Ce rapprochement donnera naissance au premier fabricant mondial du secteur TV et lecteur de DVD avec une production annuelle de 18 millions d’unités et un chiffre d’affaires de trois milliards d’euros. Surtout, il permettra à Thomson d’améliorer les résultats de sa branche télévisueurs (en déficit depuis plusieurs trimestres) en s’ouvrant les portes du march” chinois. Le nouvel ensemble sera contrôlé par TCL, premier fabricant de téléviseurs en Chine, et Thomson en détiendra les 33% restants. Elle disposera de “parts de marché de premier plan et complémentaires sur les trois principaux marchés (Asie, Europe et Etats-Unis), de marques fortes sur ces marchés (Thomson en Europe, RCA aux Etats-Unis et TCL en Chine) et d’une plate-forme industrielle compétitive près de chaque marché de consommation”, explique le groupe français dans un communiqué. Cette transaction entraînera une réduction de 1,25 milliard d’euros du chiffre d’affaires de Thomson, en partie compensée par la fourniture de services et de composants au nouvel ensemble. Mais elle devrait avoir un impact positif sur les marges et le niveau de rentabilité de Thomson. Economies d’échelle Thomson apportera à la société commune ses sites de production TV au Mexique, en Pologne et en Thaïlande, son activité de lecteurs DVD ainsi que ses centres de R&D TV et lecteurs DVD dans le monde. En revanche, le français conservera “la pleine propriété de ses marques, la jouissance de sa propriété intellectuelle et de sa force de vente et marketing”. L’accord prévoit d’ailleurs que Thomson se chargera de la distribution exclusive des produits de la co-entreprise en Amérique du Nord et en Europe. Selon les analystes, ce nouvel ensemble devrait dégager des économies d’échelle substantielles, notamment en offrant à Thomson une main d’oeuvre bon marché. Cette alliance pourrait en outre permettre à TCL de surmonter les problèmes anti-dumping auxquels il est confronté aux Etats-Unis et en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur