Thomson marie VoIP et DECT

Régulations

Le nouveau combiné domestique sans fil du fabricant est compatible pour la téléphonie sur Internet

Les Français sont de plus en plus fans de téléphonie sur Internet. Quasiment tous les fourisseurs d’accès proposent désormais cette option et, selon le régulateur, au premier semestre 2005 on comptait 1,5 million d’utilisateurs pour 1,5 milliard de minutes consommées.

Pour autant, l’utilisation de la VoIP n’est pas toujours très confortable, surtout avec un combiné filaire. Mais Thomson, via sa filiale Inventel, change la donne. Cette entreprise n’est pas très connue pour son nom mais ses produits le sont: on lui doit par exemple la fameuse LiveBox de France Télécom… Aujourd’hui, Thomson (car la marque Inventel n’existe plus…) annonce son premier téléphone sans fil résidentiel à la norme DECT, compatible VoIP. Idéal pour téléphoner en toute liberté… “Le marché de la VoIP explose”, nous explique Guy-Louis Grau, responsable produits VoIP sans-fil chez Thomson. “Mais les téléphones classiques ne répondent pas aux besoins de ses nouveaux utilisateurs”. Une version avec écran couleur L’EV5203 se présente donc comme un DECT classique: combiné sans fil et sa base. Il permet donc de téléphoner en mode classique (idéal pour les numéros d’urgence) et en IP lorsqu’il est connecté aux ‘box’ des FAI. Mais ce n’est pas tout. Son principal avantage est de pouvoir gérer plusieurs combinés à partir de la même base. Et le tout beaucoup plus simplement qu’avec un DECT classique – promet Thomson. Chaque combiné peut recevoir un numéro et il est donc possible de recevoir deux appels en simultané sur deux téléphones distincts. On peut également effectuer des appels internes à partir de ces numéros. Par ailleurs, Thomson a soigné la qualité sonore: “Nous avons utilisé la large bande permettant de proposer une qualité sonore supérieure”, explique Guy-Louis Grau. “Ce plus produit permettra aux opérateurs [qui vendront ce téléphone, NDLR] de se différencier”. Le combiné sera décliné dans une version avec un écran couleurs (alors que le EV5203 n’est doté que d’un pauvre écran monochrome). On se demande d’ailleurs pourquoi l’entreprise n’a pas directement sorti ce modèle. Cette évolution permettra d’accéder à plus de services ‘data’ comme la navigation sur des portails d’opérateurs, la notification d’e-mails, les jeux en Java ou encore la synchronisation de son répertoire sur le réseau. A noter que le système d’exploitation de ce combiné est un dérivé de Linux, histoire de réduire ses coûts. La filiale de Thomson ne vend pas en direct. Elle proposera ses nouveautés aux opérateurs. “Les négociations sont en cours” révèle Guy-Louis Grau. Et le prix? “Il est de la responsabilité des opérateurs”, explique-t-il. Enfin, la division ne cache pas travailler sur un modèle fixe-mobile convergeant, grand dessein de France Télécom. La filiale de Thomson a d’ailleurs participé à la conception du BT Fusion, premier combiné fixe-mobile lancé en Grande-Bretagne (cf. nos articles).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur