Thunderbird 3.1 gagne en stabilité et en performances

Logiciels

La version 3.1 de Thunderbird se veut plus stable et plus rapide que précédemment. Elle simplifiera également les opérations de migration et d’ajout de compte. Une mouture intéressante, même si elle ne révolutionne pas le secteur.

L’outil de messagerie électronique open source Thunderbird est dorénavant disponible en mouture 3.1, et ce, pour Windows, Mac OS X et Linux. Cette version de maintenance se veut plus stable et moins gourmande en mémoire vive que la mouture précédente. Elle est basée sur la plate-forme Gecko 1.9.2, utilisée également par Firefox et SeaMonkey.

L’indexation des messages et les opérations de recherche sont maintenant plus rapides. De plus, un nouvel outil de filtrage rapide fait son entrée. Les utilisateurs disposants de boites aux lettres bien remplies seront ravis de pouvoir disposer de telles avancées. Enfin, un gestionnaire intégré gardera trace des opérations d’enregistrement de documents depuis un courrier électronique vers un dossier de l’ordinateur.

D’autres parties de l’application ont été améliorées. Par exemple l’outil de migration qui permettra de passer plus aisément de Thunderbird 2 vers Thunderbird 3.1. Enfin, l’assistant de création de comptes s’enrichit de paramètres en provenance de plusieurs centaines de nouveaux fournisseurs d’accès à Internet. L’ajout d’un compte de courrier électronique se résumera donc souvent à la saisie d’un nom, d’une adresse email et du mot de passe associé au compte. Simple et pratique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur