Tibco Software veut sa place au soleil du Big Data

Big DataBusiness IntelligenceData & StockageDataviz

A l’occasion de son évènement utilisateurs et après son rachat par Vista Equity Partners, Tibco confirme sa stratégie consistant à diffuser l’analytique au plus grand nombre et affiche son intérêt pour l’Internet des objets.

Le souffle de la simplification et du changement a couru dans les allées du Marriott à San Francisco. Tibco Software a fait une infidélité à Las Vegas pour revenir plus près de son siège (Palo Alto). Il en profite aussi pour renommer son évènement utilisateurs en TibcoNow à la place de Tucon. Il faut dire que la société n’est plus la même qu’il y a un an. Entretemps, elle a racheté Jaspersoft, spécialiste de la BI en Open Source. Et, plus récemment, c’est Tibco lui-même qui a été repris par le fonds d’investissement Vista Equity Partners (pour 4,3 milliards de dollars).

Si ce changement de mains n’a pas vraiment inquiété les clients, un représentant du fonds d’investissement, Martin Taylor est intervenu dans la conférence plénière pour expliquer les raisons de ce rachat et les objectifs assignés aux dirigeants. Sur le premier point, le responsable rappelle que Vista Equity Partners est spécialisé dans les éditeurs de logiciels, les spécialistes de la donnée dans différents secteurs. Il considère Tibco comme une pépite forte de plus de 4 000 clients. Sur le second point, il va s’attacher à « rendre plus prévisible la roadmap de Tibco, ainsi qu’investir dans la R&D pour mettre sur le marché 2 à 3 fois plus de produits chaque année et améliorer l’expérience utilisateur ».

Il ne remet pas en cause le credo de Tibco qui est « avoir la bonne donnée, au bon endroit, au bon moment ». Un leitmotiv qui n’a pas changé depuis la fondation de la firme par Vivek Ranadivé, CEO et Chairman. Par contre le monde a changé, rappelle-t-il : « nous sommes entrés dans la société 3.0 basée sur les échanges, le savoir et la compétence, avec comme conséquence une économie basée sur le service ». Et de faire référence à Uber et Airbnb, qui bousculent les services traditionnels de taxi et de l’hôtellerie. Si on ajoute à cela le développement des smartphones et les médias sociaux, comprendre, agir avec les données deviennent des éléments essentiels, plaide Martin Taylor.

La prise en compte de l’Internet des objets

Pour améliorer ce travail sur les données, Tibco a annoncé plusieurs évolutions et améliorations de sa plateforme Fast Data, qui s’occupe à la fois de l’intégration, de l’analytique et de la gestion des processus métiers (Streambase). Un effort particulier a été réalisé sur la communication entre les applications à travers la technologie FTL et eFTL très orienté vers HTML 5 et notamment les websockets. Tibco en profite pour ajouter des connecteurs à la solution Streambase, notamment pour l’Internet des objets. La solution va ainsi prendre en charge plusieurs standards, ainsi que de multiples terminaux (MQTT, OSIsoft Pi, Insteon X10, iBeacons, Google Glass, Garmin sensors, SDR, OBD-II et même les capteurs intégrés dans les drones et les voitures). « L’Internet des objets représente un territoire très important pour produire, extraire et analyser des données pour les entreprises dans les prochaines années », souligne Matt Quinn, directeur technique de Tibco. L’intégration avec le Cloud n’est pas oubliée notamment avec la solution ActiveMatrix BusinessWork, l’architecture ESB qui passe en version 6.2. L’outil d’orchestration intègre des plug-ins pour des offres SaaS de Microsoft Dynamics CRM, Salesforce et Marketo.

détail de la stratégie Tibco
L’heure est aussi à la simplification, car aujourd’hui la gestion des données est « trop complexe. Il est nécessaire d’avoir de plus en plus de lien avec les métiers », constate Matt Quinn. Pour cela, la société mise sur la possibilité pour les clients de construire leur propre interface utilisateur depuis le service de MDM (Master Data Management). Pour les aider, la version 4 de MDM Studio proposera des templates selon différents scénarios (à la fois BtoB ou BtoC). De même, l’offre de BPM 3.1 s’adjoint les services des rapports de Jaspersoft, « il faut embarquer l’analytique dans les applications », martèle le CTO en soulignant néanmoins que l’intégration avec la solution Open Source de BI en est à ses débuts.

Une plateforme analytique en pleine intégration

D’intégration et de simplification, il en était également question sur l’activité Big Data avec les deux services stars que sont Spotfire, orienté vers la visualisation des données, et Jaspersoft, tourné vers le reporting. Brian Gentile, qui a pris les rênes de l’entité Tibco Analytics, rappelle qu’aujourd’hui « 75% des salariés ne savent pas utiliser de la BI dans les entreprises. Cette activité est entre les mains de spécialistes qui n’ont pas nécessairement les bons réflexes et les bonnes connaissances ». Et de rejoindre Matt Quinn en expliquant : « la meilleure solution pour réduire ce fossé est de diffuser la BI dans les workflows ». Le fruit de cette réflexion s’articule autour de plusieurs axes. Le premier est la mise à jour de Jaspersoft qui, avec sa version 6, toilette son framework de visualisation, appelé Visualize.js. Brian Gentile souligne que, maintenant, « les développeurs pourront rapidement construire et embarquer des rapports et des tableaux de bord dans leurs applications en utilisant du javascript ». La disponibilité de Jaspersoft sur AWS comprend maintenant en plus du paiement à l’heure une option d’abonnement annuel avec un support dédié. Une manière de répondre aux critiques sur la rentabilité du produit Open Source, après son rachat.

Du côté de Spotfire, le service Cloud s’enrichit de nouvelles recommandations accessibles à des non experts. Il fait son apparition sur la marketplace d’AWS avec un modèle de paiement à l’heure. On notera également la volonté réaffirmée de renforcer l’interopérabilité entre Spotfire et Jaspersoft. Ainsi, les rapports de Jaspersoft pourront être enrichis par des éléments de géolocalisation de Spotfire. Au final, le dirigeant souhaite créer une fabric pour l’analytique, composée de différents éléments comme des KPI, des tableaux de bord, du prédictif, etc.

Reste maintenant à convertir les clients aux différentes évolutions présentées. Tibco peut compter sur l’émulation de la concurrence allant d’acteurs plus petits comme Qlik ou Tableau, aux géants du secteur que sont SAP, Oracle, IBM ou Microstrategy. Brian Gentile considère qu’avec « Jaspersoft, notre offre est unique ; les concurrents ne disposent pas d’un portefeuille aussi large ».

A lire aussi :
Brian Gentile, Jaspersoft : « Tibco va préserver notre modèle open source »
Peter Lee, Tibco : « mettre le big data au service du Complex Event Processing »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur