TNT: le calendrier s’accélère

Régulations

Le ministre de la Culture et de la Communication l’a réaffirmé: le gouvernement est déterminé à lancer la télévision numérique terrestre

On avait fini par ne plus du tout y croire. La télévision numérique terrestre, c’est un peu l’Arlésienne. Promise depuis des années, la TNT permet à partir d’une simple antenne hertzienne et d’un décodeur, de recevoir un bouquet de programmes en numérique. Mais le projet prend du retard. La TNT est par ailleurs raillée par TF1 qui préfère se concentrer sur la TV par ADSL.

Aujourd’hui le gouvernement montre sa détermination en annonçant que les conventions des chaînes de la future TNT seront remises solennellement à leurs promoteurs le 2 juillet prochain. Et le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Jacques Aillagon, de dissiper les rumeurs: “Le gouvernement accompagnera la TNT” dont les premières images seront diffusées fin 2004, selon le président du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), Dominique Baudis. Néanmoins, il reste de nombreux problèmes à régler. Il n’y a toujours pas de distributeur pour commercialiser les chaînes numériques terrestres payantes. Quant au bouquet gratuit, il semble se réduire de plus en plus comme une peau de chagrin avec un désengagement du service public décidé par le gouvernement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur