ToIP ou VoIP: des études et des guides donnent le ‘la’

Régulations

En ce premier trimestre 2006, nombre d’études et de guides d’information viennent confirmer le boom actuel de ce marché de la téléphonie en ligne ou voix sur IP. Des témoignages utilisateurs montrent un réel engouement, comme lors d’une récente réunion AFUTT / CRESTEL

Ce marché de la téléphonie continue de croître de façon spectaculaire. ”

La question n’est plus de savoir si les entreprises basculeront leur système de télécommunications en IP, mais quand elles le feront, à quel rythme, et selon quelles configurations : solutions xBox Pro, IP Centrex, IPBX dédié ? Ce préambule d’une étude de Sholè Marketing, en partenariat avec Ilexia, résume assez bien la tendance actuelle. Leur étude (3 tomes, 300 pages, 300 tableaux et illustrations, enquête détaillée auprès de 250 entreprises, 20 acteurs de l’offre interrogés) présente les différentes architectures existantes et leurs coûts. A la question, quels sont les freins de la ToIP, les managers interrogés répondent, pour 43 %, le manque d’information! Viennent ensuite: – problèmes de qualité de service: 23 % – investissement trop important: 14 % – problèmes de sécurité: 10 % Autre réponse intéressante de cette étude: à quelle échéance pensez-vous migrer vers la ToIP? pour 41 % des répondants, dans les 6 mois, et pour 30 % dans les 12 mois qui viennent. Ce qui signifierait que 7 entreprises sur 10, non encore adeptes, y seront d’ici début 2007! Si cela est vrai (?), les opérateurs du fixe ont bien du souci à se faire… Autre étude intéressante, celle du Groupe SoluCom, réalisée auprès de 402 entreprises françaises de 200 salariés et plus. Là encore l’adoption est annoncée comme “massive“: 89 % des moyennes et grandes entreprises considèrent que la ToIP est une évolution inéluctable. “Les entreprises ont entamé sans ambiguïté un mouvement vers la ToIP. 17 % des moyennes et grandes entreprises déclarent avoir d’ores et déjà mis en ?uvre une solution de ToIP et 50 % ont lancé des études sur ce thème“. Cette étude constate une “accélération des projets“: 75 % des entreprises déclarent vouloir terminer l’essentiel de leur déploiement en ToIP avant 2010. “A ce jour, seuls 7 % des sites des entreprises de plus de 200 salariés bénéficient d’une solution de ToIP. Ce pourcentage devrait passer à 31 % des sites d’ici 2008″. Toujours selon SoluCom, les attentes sont fortes en retour sur investissement : “48 % des entreprises visent des économies supérieures à 10 % de leur budget de téléphonie actuel. Fait notable : 40 % d’entre elles sont prêtes à accepter une légère dégradation de la disponibilité si cela permet de générer les économies supplémentaires“. Enfin, c’est un marché “ouvert à des solutions de rupture” : Skype est ainsi “envisageable pour 40 %” des entreprises interrogées. Deux guides à consulter Pour se documenter efficacement sur ce sujet porteur, deux guides viennent de paraître: “Guide AFUTT, Voix et téléphonie sur IP” Ce guide de 95 pages, au format A5, présente le contexte historique et technique. Il contient des conseils et recommandations concrets. Exemple: “La ToIP ne doit pas être un but en soi. Elle n’est qu’une technique, et doit seulement être considérée comme un outil à la disposition des utilisateurs des télécoms” Les recommandations fournies concernent le déploiement, la sécurité. Des informations concrètes sont également fournies sur les nouvelles solutions sans fil (ou WToIP). Un chapitre passe également en revue les différentes solutions de raccordement, les différentes solutions (adapteur, logiciel ‘softphone’, IP-phone, IP-PBX, passerelle IP, IP Centrex…) www.afutt.org / 01 47 41 18 56 “Manuel à l’usage des entreprises: Comment trouver sa “Voix” sur IP“, par l’association EBG (sponsor: Completel) Après un positionnement des acteurs, ce manuel explore le “comment ça marche?” puis décrit une “technologie pleine d’atouts”, avant de décrire les choix d’architecture possible: PABX et passerelle IP, ToIP ou VoIP de bout en bout, le centrex ou la VoIP externalisée, et un modèle en émergence : la VoIP sans fil. Enfin, ce petit ouvrage de 116 pages décrit la “démarche projet, pas à pas”. Lors d’une conférence au Toit de l’Arche, à la Défense, l’EBG a fait participer un panel de clients témoins, parmi 35 cas recensés dans l’ouvrage. Lexique: ToIP ou VoIP?

Y-a-t-il une nuance entre ces deux vocables, sachant que l’anglais n’utilise que ‘Voice’ et très rarement ‘Telephony’? Dans les deux cas, c’est gérer des communications en IP (Internet) jusqu’au poste téléphonique de l’utilisateur… Certains voient dans la VoIP le réseau Internet au sens large, avec du ‘tunneling’ VPN (réseaux privés virtuels) supportant voix et données. La ToIP serait proche des architectures PABX, des IP Centrex…, bref plus du côté des téléphonistes que des responsables ‘data’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur