Topspin propose la virtualisation en API et SDK

Régulations

La virtualisation est au c?ur de l’actualité. Après IBM et VMware, le californien Topspin annonce la nouvelle version de son serveur de virtualisation VFrame

Topspin, spécialiste de la virtualisation implanté à la Silicon Valley, a été le premier à proposer un commutateur serveur programmable. Il permet la création de systèmes virtuels en interconnectant serveurs, unités de stockage et ressources réseaux sur le mode ‘

on demand‘. L’autre particularité de la suite logicielle serveur de virtualisation VFrame est de fournir des interfaces API (application program interface) et un kit SDK (software developer kit), ce qui a fait le succès de l’éditeur dont on retrouve les solutions chez Dell, HP, IBM, NEC ou Sun. “La grande force de VFrame est qu’il offre la première véritable solution ouverte pour le traitement à base de commutateurs” a déclaré Ben Eiref, directeur du développement de Topspin. Entre virtualisation et ‘grid’, il y a du grain à moudre dans les entreprises où tout le monde cherche des réductions de coûts et une optimisation des ressources. Mais qui croira que ces nouvelles solutions vont se mettre en place rapidement et aisément?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur