Toshiba et NEC s’associent dans les semiconducteurs

Régulations

Les deux géants japonais de l’électronique vont joindre leurs technologies pour développer et produire la prochaine génération de semiconducteurs en 45 nanomètres

L’industrie des semiconducteurs prépare son passage aux nouvelles technologies en 45 nanomètres (

45 milliardièmes de mètres). Des composants plus petits, donc plus rapides, avec plus de transistors sur une même surface, plus performants, pour une consommation plus maîtrisée, et surtout moins cher? Face au géant Intel, et aux outsiders occidentaux comme AMD, Freescale, TI ou STMicro, qui préparent leur migration vers le 45nm, l’industrie japonaise de l’électronique affine sa stratégie. Si Matsushita, le numéro un au Japon, semble vouloir jouer cavalier seul, et annonce le lancement de sa production en 65nm, Toshiba et NEC ont préféré regrouper leurs forces et préparent la génération suivante de semiconducteurs. Les deux géants vont joindre leurs développements afin de réduire le coût et d’accélérer la création de la future technologie de composants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur