Toshiba intègre le HSDPA dans ses laptops

Cloud

Un module haut débit mobile est fourni par Ericsson

La 3G+ (HSDPA et HSUPA) qui permet de se connecter sans fil à des débits théoriques de 3,6 à 7,2 Mb/s est un succès auprès des professionnels. Les clés USB dédiés se vendent comme des petits pains chez les trois opérateurs français. Les offres bundle avec des mini-PC (comme l’Eee PC 3G+ chez SFR) ont également trouvé leur clientèle.

Les fabricants de PC ont très bien compris ces besoins en mobilité. Et ils intègrent de plus en plus des modules 3G+ nativement dans les lapotops à l’image de ce qui a été fait avec le Wi-Fi. Dernier exemple en date, Toshiba.

Le japonais annonce ainsi que sa gamme de PC portables professionnels destinés aux pays européens seront équipés de modules HSxPA fournis par Ericsson.

“Toshiba et Ericsson sont parfaitement complémentaires. Si Toshiba est très présent sur le marché des ordinateurs portables professionnels, Ericsson jouit d’une grande expérience dans le haut débit mobile. À travers ce partenariat, nous créerons des produits extrêmement avantageux pour nos clients, qui leur rendront service dans leur vie professionnelle”, commente Thomas Teckentrup, directeur général de la division Computer Systems de Toshiba Europe.

Chaque module intégrera également un récepteur GPS à utiliser conjointement avec des applications de géolocalisation.

Toshiba prévoit de commercialiser les premiers ordinateurs portables équipés de modules haut débit mobile Ericsson au cours du second semestre 2008.

Selon le dernier baromètre Dell/IDC sur la mobilité, la connectivité aux réseaux haut débit mobile devient un facteur déterminant dans l’acte d’achat d’un laptop car elle est considérée comme un vecteur d’efficacité. 75% des entreprises estiment que le Wi-Fi est incontournable, ce taux tombe à 43% pour la 3G/3G+. Mais l’adoption de cette technologie monte en flèche selon IDC : +10% en un an. Globalement, le taux de l’adoption des technologies 3G atteint 43% dans les entreprises (59% dans les grands comptes).

Parmi celles qui ont adopté ce type de connectivité, elles sont 31% à proposer des PC équipés 3G/3G+ dans les grands comptes, soit une progression de 48% en un an. Les investissements devraient se poursuivre puisque le taux de satisfaction dépasse les 80%. Les points à améliorer sont la couverture et la maîtrise des coûts (à quand les forfaits data illimités pour les entreprises ?).

Selon Infonetics, les abonnements combinés aux clés USB 3G vont passer le cap des 144 millions d’ici 2011. Les revenus générés, par ces produits vont quadrupler entre 2007 et 2011, ils devraient atteindre les 2,9 milliards de ventes, en valeur.

Reste une question, le HSxPA ne risque pas d’être supplanté d’ici quelques années par le WiMax mobile ? Intel promet des composants compatibles dès cette année pour un décollage en 2009. Ou bien les deux technologies seront-elles complémentaires ?

A lire : notre analyse Haut débit mobile : HSxPA et WiMax vont-ils s’opposer ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur