Toshiba : le plongeon et l’avertissement !

Cloud

Emboîtant le pas à Sony et Fujitsu, le japonais Toshiba annonce un bénéfice d’exploitation trimestriel qui plonge de 93%, et lance un avertissement pour l’exercice en cours

La guerre des prix sur les composants pour le marché de l’électronique grand public aura été plus que préjudiciable à l’industrie des semiconducteurs. Elle fait une nouvelle victime au pays du soleil levant, Toshiba.

Numéro six mondial des semiconducteurs et premier pour l’électronique grand public, Toshiba affiche pour son troisième trimestre fiscal un bénéfice d’exploitation de 930 millions de yens (environ 1 million d’euros), après plus de 14 milliards sur l’exercice précédant. La faiblesse de la demande sur le marché de l’électronique grand public ? télévision LCD, lecteur/enregistreur DVD et photographie numérique ? a fortement influé sur les stocks des fabricants, et donc sur leurs commandes pour la fin de l’année, période la plus favorable au marché. “Nous nous étions préparés à des conditions de marché difficiles concernant les puces système, étant donné les ajustements de stocks dans l’électronique. Mais la baisse des prix des mémoires flash NAND s’est révélée bien plus prononcée que prévu“, a indiqué Sadazumi Ryu, vice-président de Toshiba. En revanche, la division ordinateurs PC ? Toshiba est le troisième producteur mondial d’ordinateurs portables – mise à l’index ces derniers mois, devrait commencer à recueillir le fruit de sa politique d’externalisation, et dégager sur l’exercice un bénéfice opérationnel de 6 milliards de yens (environ 60 millions d’euros). Le groupe a révisé à la baisse ses objectifs de bénéfice d’exploitation pour l’exercice, qui se clôturera le 31 mars. De 190 milliards de yens, il est ramené à 160 milliards (environ 1,6 milliard d’euros), nettement inférieur aux prévisions des analystes, mais aussi aux résultats de l’exercice précédant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur