Toshiba, plombé par la crise, annonce des PC portables 'low cost'

Cloud

Le nouveau p-dg du groupe japonais croit au retour à la rentabilité dans les semi-conducteurs et annonce l’introduction prochaine de deux nouveaux PC portables, ‘netbooks’,  à moins de 600 dollars

Le géant nippon s’est fait oublier durant des années sur le segment de marché des PC portables, où il fut pourtant leader jadis, dans les années 80… Pour l’heure, le groupe confirme que ses résultats sont toujours plombés par la forte récession du marché des semi-conducteurs ces derniers mois.

Sur les 344 milliards de perte nette, inscrits à l’exercice fiscal écoulé, plus de 80% de ce “trou” record est imputable au recul de son activité semi-conducteurs (perte de 280 milliards).

Parmi les dispositions annoncées, figure notamment l’ambition de reprendre des parts de marché sur le créneau des PC portables, en particulier sur les produits “à moins de 599 dollars“.

Une série de deux nouveaux modèles sera prochainement introduite et viendra élargir l’ offre Toshiba actuelle qui en compte 4, car ils correspondent “à une demande importante sur le marché, actuellement“, a fait savoir Norio Sasaki, nouveau président de Toshiba, lors d’une conférence de presse ce 4 août à Tokyo.

La tendance vers des prix moins élevés est évidente, donc nos gammes de produits doivent s’y adapter“.

Ces nouveaux modèles devraient être d’abord disponibles aux Etats-Unis et, notamment en Europe, région du monde où le créneau des ‘netbooks’ serait le plus florissant.

Selon certaines études, le créneau des PC portables économiques, dits ‘netbooks’, péserait déjà plus de 20% du marché des ordinateurs portables dans le monde. Aux Etats-Unis et en Europe, ce pourcentage avoisine les 30%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur