Le tout-en-un Lenovo IdeaCentre A720 frappe à la porte des entreprises

PCPoste de travail
Lenovo IdeaCentre A720 tout-en-un

Sur fond de convergence, les ordinateurs tout-en-un ont repris des couleurs. Avec l’IdeaCentre A720, Lenovo suit cette tendance et tente l’intrusion en milieu professionnel pour y titiller l’iMac d’Apple.

Un ordinateur tout-en-un, aussi alléchant soit-il de par son design, son standing et ses performances revendiquées, a-t-il réellement sa place en milieu professionnel et peut-il se substituer aux postes de travail conventionnels ?

Avec son IdeaCentre A720, empreint d’une image haut de gamme, Lenovo répond par l’affirmative à cette question qui tarabuste un nombre croissant d’entreprises aguerries aux bénéfices typiques d’une station monobloc, en l’occurrence un gain significatif d’espace et des économies d’énergie.

Fort de sa seconde place sur le marché des PC, consolidée au gré d’une croissance de 37 % sur son exercice 2011-2012, le constructeur chinois ose l’improbable et décline à sa sauce le concept des tout-en-un pour accoucher d’un produit articulé autour d’une dalle de 27 pouces à rétroéclairage LED et technologie IPS en 1080p. Avec Windows 7 Home Premium, le contrôle tactile est effectif jusqu’à 10 points de contact et l’écran s’incline de 90 degrés à l’horizontale, soit à plat.

Un argument de taille avec l’arrivée prochaine de Windows 8 et de son interface Metro. La carte mère est déportée dans le socle de l’IdeaCentre A720, d’où la finesse de l’écran. Au menu, un lecteur de disques optiques (du Blu-Ray en option), un emplacement réservé aux cartes SD, 4 ports USB, et deux interfaces HDMI : l’une en entrée, l’autre en sortie.

Une configuration évolutive

L’évolutivité du dispositif est assurée par un châssis amovible sans outil, grâce à un système d’ergots. Lenovo renoue là avec l’une des caractéristiques phares de sa gamme professionnelle ThinkCentre. Le remplacement du disque dur (1 To en Sata 3 au maximum), de la carte graphique (au mieux, une Nvidia GeForce GT 630M à 2 Go de VRAM), des barrettes mémoire (jusqu’à 8 Go en DDR3-1600 sur 2 slots) voire du processeur (4 cœurs avec l’Intel Core i7-3610QM) en est grandement simplifié et les tâches de maintenance, écourtées.

Hormis cette entrée numérique dont l’utilité intrinsèque reste sujette à débat, la mise à disposition d’un SSD de 64 Go augure d’une possible configuration en stockage hybride. Lenovo ne précise pas si la webcam 720p est optimisée pour les communications unifiées, notamment avec Microsoft Lync, comme c’est le cas sur le tout-en-un ThinkCentre M92z, de sortie lors de l’Innovation Day de Lenovo France.

La technologie RapidBoot réduit le temps de démarrage d’environ 40 %. Une surcouche logicielle rend plus intuitif le contrôle tactile et un système de capteurs détecte la position de l’utilisateur pour lui recommander si nécessaire de se rapprocher ou s’éloigner de l’écran. Proposé à 1849 dollars sur le site de Lenovo, l’A720 s’affiche à partir de 1480 dollars chez certains revendeurs américains. Ces prix s’entendent hors taxes, soit à peine moins onéreux qu’un iMac de 27 pouces, mais avec des options supplémentaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur