TPG (Gemplus) pourrait s’emparer d’Ingenico

Cloud

Le fonds d’investissement américain aimerait marier le numéro un de la carte à puce avec le numéro un des terminaux de paiement

Le mariage entre Ingenico et Gemplus est de nouveau à l’ordre du jour. Le premier actionnaire de Gemplus, l’américain TPG s’intéresse en effet fortement à Ingenico, selon

le Figaro. Les synergies sont évidentes: Gemplus est un des leaders de la carte à puce tandis qu’Ingenico est le numéro un mondial des terminaux de paiement. Selon les observateurs, la période est propice à un tel rapprochement. Ingenico n’est pas protégé par le secret défense, le gouvernement ne pourra pas empêcher une entrée dans la capital. De plus, comme le souligne le Figaro, la société se trouve en plein imbroglio actionnarial. Explications: Vicent Boloré détient 9,75% du capital tandis que les groupes familiaux des fondateurs détiennent 12,25% du capital et 20,74% des droits de vote. Mais le pacte d’actionnaires les liant a pris fin. Par ailleurs, Ingenico est au centre d’un scandale puisque son directeur général, Gérard Compain est accusé d’abus de biens sociaux via une lettre anonyme adressée au conseil d’administration… Campagne de déstabilisation en vue de faciliter une éventuelle entrée dans le capital? Dans un communiqué Ingenico souligne n’être informé d’aucun projet de modification de son actionnariat et n’avoir eu aucun contact avec le fonds d’investissement américain TPG.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur