Traçabilité alimentaire: Carrefour monte une blockchain qui suit les poulets

Bases de donnéesData & Stockage

Carrefour monte un process de blockchain pour la traçabilité de produits d’origine animale ou végétale. En commençant par les poulets d’Auvergne.

Avec la présentation récente de son plan de transformation à réaliser d’ici quatre ans, Carrefour avait mis en exergue son implication dans la blockchain.

Lubie ou réel intérêt ? Il semble que le groupe de grande distribution dirigé par Alexandre Bompard prenne le sujet très au sérieux, en dehors des expérimentations menées avec des start-up comme Ledgys.

L’enseigne de distribution vient de présenter une application blockchain liée à la traçabilité dans produits issues des filières animale et végétales.

C’est une première en France (voire européenne) dans ce domaine. Après une application associée au poulet d’Auvergne (Filière Qualité Carrefour), la blockchain sera déployée sur sept autres produits d’ici mi-2018: œufs, fromage, lait, orange, tomate, saumon et steak haché.

“Un système innovant qui garantit aux consommateurs une traçabilité complète des produits et davantage de transparence vis-à-vis des consommateurs”, assure Carrefour.

D’un côté, les partenaires du groupe dans la chaîne d’approvisionnement (producteurs, transformateurs et distributeurs) accèdent à une base de données fiable au nom d’une “sécurité alimentaire renforcée”.

De l’autre, les consommateurs peuvent disposent disposer d’informations plus denses sur l’origine et le parcours du produit jusqu’en rayon ou étalage en exploitant une fonction QRCode intégrée sur l’emballage d’un produit.

Pour le cas du poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour, le client en hypermarché pourra accéder à diverses informations : lieu et mode d’élevage, nom de l’éleveur, alimentation reçue, labels, lieu d’abattage…

poulet-fermier-emballage-qrcode-blockchain-carrefour

Pour quel type d’implémentation ? Interrogé par Numerama, Emmanuel Delerme, Chef de projet Innovation chez Carrefour, déclare “qu’une blockchain open source (Ethereum en version 1.7+ pour être exact) est déployée en privé pour les membres du consortium”.

Dans son plan de présentation stratégique présentée le 23 janvier, Alexandre Bompard avait insisté sur l’importance de la blockchain dans les investissements technologiques stratégiques (voir article d’ITespresso.fr).

Carrefour veut généraliser cette technologie de rupture “pour améliorer la traçabilité des produits” sur son réseau mondial de distribution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur