Pour gérer vos consentements :

Travail à distance : le « oui, mais » des équipes

Quelle est votre expérience du travail à distance ? C’est la question posée à plus de 9000 professionnels qualifiés de l’économie de la connaissance dans le cadre d’une enquête* internationale commandée par Slack, fournisseur d’une plateforme de travail collaboratif.

Certes, 12% des répondants souhaiteraient travailler uniquement depuis le bureau à l’avenir. En revanche, la grande majorité (72%) voudrait continuer à bénéficier du télétravail, sans pour autant abandonner le travail en présentiel.

Pour quels bénéfices ?

Equilibre et productivité

51,6% des répondants pensent que le télétravail ameliore l’équilibre entre leur activité professionnelle et leur vie personnelle. La supression des trajets domicile-travail et les économies qui en découlent sont d’autres bénéfices cités.

Toutefois, ce qui est perçu comme un avantage par une personne peut être considéré comme un inconvénient pour d’autres. Ainsi, 34,5% des professionnels concernés estiment que le travail à distance affaiblit leur sentiment d’appartenance à l’entreprise qui les emploie. Ils peinent à établir des contacts avec des collègues et à savoir ce sur ce quoi d’autres travaillent. Ils ont aussi un sentiment plus aigu d’isolement professionnel.

Du côté de DSI et de décideurs Métiers, la perspective d’un retour au bureau post-confinement est diversement appréciée, selon une autre étude. 10% s’en réjouissent, 33% s’y opposent. En outre, 1 sur 4 veut continuer à télétravailler au moins partiellement.

Pour soutenir la productivité des équipes, un tiers des organisations sont plus susceptibles que les autres d’investir dans la formation, les outils du remote work et le cloud hybride.

*L’enquête pour Slack a été menée par GlobalWebIndex auprès de 9032 knowledge workers. France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Japon et Australie sont concernés (source : « Remote Employee Experience Index »).

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

4 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

5 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

10 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago