Pour gérer vos consentements :

Travail hybride : le joker des « knowledge workers »

Le « travail hybride » – à distance et sur site – fait partie d’une même « solution d’optimisation des besoins en main-d’œuvre des employeurs ». Il constitue « l’avenir du travail », a déclaré Ranjit Atwal, directeur de recherche chez Gartner.

La société d’études prévoit que les travailleurs à distance* (remote workers) représenteront 32% des effectifs employés dans le monde en 2022, contre 17% deux ans plus tôt. Parmi les travailleurs du savoir (knowledge workers), ce sont 51% des effectifs qui travailleraient à distance du bureau d’ici la fin d’année 2021, contre 27% fin 2019.

La situation varie grandement d’un marché à l’autre.

Une aubaine pour les entreprises technologiques ?

Les économies « avancées » qui s’appuient largement sur les technologies de l’information (IT) sont les plus susceptibles d’opérer la bascule de leur « capital humain » vers le travail à distance (en mode hybride ou en télétravail à 100%). Les États-Unis en tête.

Ainsi, en 2022, les travailleurs à distance représenteraient 53% de la main-d’œuvre aux États-Unis. Ils constitueraient 52% des effectifs au Royaume-Uni, 37% en Allemagne et 33% en France. Ces taux seraient de 30% en Inde et de 28% en Chine.

Autant d’opportunités à saisir pour les entreprises technologiques.

Globalement, la demande émanant de la main-d’œuvre hybride permettrait de franchir cette année le cap des 500 millions de PC et tablettes vendus. Une première.

*Selon la définition de Gartner, le travailleur à distance pratique le télétravail à temps plein ou un jour au moins par semaine (le reste en présentiel). Quant aux travailleurs du savoir, ils exercent des professions « à forte intensité de connaissances », parmi lesquels des ingénieurs, des auteurs, des experts-comptables, etc.

(crédit photo via Pixabay)

Recent Posts

L’utilisateur d’un logiciel commercial peut-il le décompiler ?

L'acquéreur d'un programme informatique peut-il le décompiler sans autorisation de l'auteur ? La CJUE a…

5 heures ago

DSI : 3 perspectives pour 2022

Orienter l'investissement vers des initiatives technologiques "centrées sur l'humain", c'est l'une des tendances promues par…

6 heures ago

Apple Silicon : quelle logithèque après un an ?

Bientôt un an que les Mac M1 sont sur le marché. Le cas d'Adobe illustre…

8 heures ago

SASE : Kaspersky rachète Brain4Net pour booster son offre XDR

Kaspersky va intégré le modèle SASE orchestré de Brain4Net dans sa future plateforme XDR.

10 heures ago

Oniro : un relais en Europe pour l’« anti-Android » de Huawei

La fondation Eclipse accueille Oniro, branche européenne d'un projet d'OS multinoyau dont Huawei est le…

13 heures ago

RGPD : Max Schrems et Edward Snowden critiquent son efficacité

Quelle réalité pour la protection des données personnelles sous l'ère RGPD ? Edward Snowden et…

1 jour ago