Très haut débit à Paris: 100 Mb/s grâce à la fibre optique

Régulations

CitéFibre, nouvel opérateur Internet, devrait lancer ses offres domestiques avant l’été. Débits monstrueux mais l’abonnement sera à la hauteur: 70 euros par mois

Oubliez l’ADSL et l’ADSL 2+. Pour les acharnés du téléchargement et des échanges de fichiers, l’avenir se nomme FFTH pour Fiber To The Home. Car la fibre optique domestique arrive à Paris et promet des débits monstrueux (théoriques) de 100 Mb/s en symétrique.

Lancées par CitéFibre, nouvel opérateur Internet dont l’actionnaire principal est Nicominvest, les offres de FFTH devraient débarquer dans la capitale avant l’été prochain selon les Echos. « Nous avons commencé une phase beta-test et la commercialisation mais la seconde phase de lancement interviendra avant l’été », a déclaré Dominique Lancrenon, président du directoire de CitéFibre. L’opérateur a signé un accord avec la Mairie de Paris afin d’avoir l’autorisation de faire passer les câbles de fibre dans les égouts de la ville. Mais cet accès à très très haut débit aura un prix. L’abonnement pourrait se situer aux alentours de 70 euros par mois. Il devrait à terme également donner accès à la téléphonie sur IP. Erenis aussi

Le FAI Erenis propose aussi des accès DSL par fibre optique dans la capitale. Lancé en 2003, le service vise 50 à 60.000 logements à fin 2005. Dix arrondissements de la capitale sont couverts.

L’offre propose un accès VDSL symétrique à 10 Mb/s en théorique et/ou un service de téléphonie IP permettant de s’affranchir de l’abonnement de France Télécom.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT