Très haut débit à Paris: 100 Mb/s grâce à la fibre optique

Régulations

CitéFibre, nouvel opérateur Internet, devrait lancer ses offres domestiques avant l’été. Débits monstrueux mais l’abonnement sera à la hauteur: 70 euros par mois

Oubliez l’ADSL et l’ADSL 2+. Pour les acharnés du téléchargement et des échanges de fichiers, l’avenir se nomme FFTH pour Fiber To The Home. Car la fibre optique domestique arrive à Paris et promet des débits monstrueux (théoriques) de 100 Mb/s en symétrique.

Lancées par CitéFibre, nouvel opérateur Internet dont l’actionnaire principal est Nicominvest, les offres de FFTH devraient débarquer dans la capitale avant l’été prochain selon les Echos. “Nous avons commencé une phase beta-test et la commercialisation mais la seconde phase de lancement interviendra avant l’été”, a déclaré Dominique Lancrenon, président du directoire de CitéFibre. L’opérateur a signé un accord avec la Mairie de Paris afin d’avoir l’autorisation de faire passer les câbles de fibre dans les égouts de la ville. Mais cet accès à très très haut débit aura un prix. L’abonnement pourrait se situer aux alentours de 70 euros par mois. Il devrait à terme également donner accès à la téléphonie sur IP. Erenis aussi

Le FAI Erenis propose aussi des accès DSL par fibre optique dans la capitale. Lancé en 2003, le service vise 50 à 60.000 logements à fin 2005. Dix arrondissements de la capitale sont couverts.

L’offre propose un accès VDSL symétrique à 10 Mb/s en théorique et/ou un service de téléphonie IP permettant de s’affranchir de l’abonnement de France Télécom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur