Très haut débit : Numericable rejoint la FIRIP

Réseaux

L’adhésion de Numericable permettra aux industriels des réseaux d’initiative publique de peser de tout leur poids auprès des pouvoirs publics dans le déploiement du très haut débit.

Numericable vient d’annoncer son adhésion à la Firip, le Fédération des industriels des réseaux d’initiative publique. Créée fin 2012 à l’initiative du président du groupe Marais Étienne Dugas, la Firip entend apporter sa contribution auprès des pouvoirs publics pour assurer le déploiement du très haut débit en France face aux enjeux financiers, d’emplois et de formation qu’ils impliquent.

Ce syndicat regroupe aujourd’hui une cinquantaine d’acteurs territoriaux, dont Nerim et Altitude Infrastructure pour ne citer que les plus visibles, et internationaux à travers les équipementiers chinois Huawei et ZTE. Autant d’entreprises qui représentent 25 000 emplois et pèsent 5 milliards d’euros en 2012 dont 1 milliard pour la filière liée aux réseaux d’initiative publique (RIP), selon le syndicat. Bref, un regroupement d’industriels qui entend peser auprès des pouvoirs publics, notamment pour faire contre-poids face aux opérateurs nationaux.

500 accords signés

L’adhésion de Numericable à cette organisation où les grands opérateurs brillent par leur absence peut surprendre. Mais le cablo-opérateur rappelle qu’il a signé plus de 500 accords avec les collectivités locales dans toute la France et s’inscrit, à ce titre, comme un interlocuteur naturel pour le déploiement de la fibre dans les territoires.

L’entreprise dispose en effet d’un réseau national dont la moitié est aujourd’hui fibrée. Ce qui lui permet d’apporter le très haut débit à 4,8 millions de foyers en France sur les plus de 9 millions de prises de son parc (et de revendiquer plus de 60% des parts de marché du très haut débit fixe). Et, surtout, de signer des accords de co-investissement avec les collectivités qui souhaitent déployer le très haut débit sur leur territoire.

En discussion avec des centaines de collectivités

Parmi les accords signés, citons notamment les départements du Rhône, Val-de-Marne et Haut-de-Seine (via sa filiale Sequalum), les Communauté d’Agglomération de Sarreguemines Confluence, le Syndicat Câblimages et les villes de Lésigny, Les Mureaux, Saint Avold, Liévin… Le câblo annonce être en discussion avec des centaines d’autres collectivités pour transformer le réseau existant en fibre optique qu’il pourra opérer avec sa solution maison, la LaBox Fibre, comme il l’a démontré dans l’Ain.

« Nous sommes très heureux de notre adhésion à la FIRIP qui témoigne à la fois de notre volonté de favoriser le dialogue avec les collectivités locales qui ont de plus en plus l’envie et le besoin de déployer la fibre optique sur leur territoire ; et à la fois de notre conviction que le déploiement de la fibre optique en France ne se fera que dans la complémentarité et la multiplicité des initiatives privées et publiques », a commenté Jérôme Yomtov, directeur général délégué de Numericable.

crédit photo @ thieury – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur