TRIBUNE : après les ‘blogs’, la dérive ‘splogosphère’

Régulations

Il fallait s’y attendre, l’exploitation des ‘blogs’ à des fins de
détournement d’audience se multiplie

Serons-nous tous victimes d’un ‘splog‘…?

Qu’est-ce donc ? Un splog a la forme d’un blog, le goût d’un blog, et parfois le contenu d’un blog, mais ce n’en est pas un. Et pourtant, cette forme de parasite envahit les plates-formes blogs !

Le but de leurs créateurs est moins de publier de l’information pour attirer les internautes que de pointer vers un site plus ou moins légitime afin d’augmenter artificiellement son ‘pagerank‘ (notation des pages web indexées par les moteurs de recherche à partir du nombre de liens qui pointent vers la page, une démarche qui participe à leur classement).

Décidément, la technologie de ranking initiée par Google aura généré de nombreuses dérives et tentatives pour tromper ses algorithmes d’indexation.

Un phénomène anodin ? Pas tant que cela car, pour prendre la mesure du phénomène, Technorati dans son étude ‘State of the Blogospere‘ a estimé qu’il se crée entre 3.000 et 7.000 splogs par jour!

Les splogs sont des verrues qui ne cessent de prendre de l’ampleur au sein de la ‘blogosphère’. Ainsi, leur rythme de création est désormais supérieur à celui des blogs ! Mais comme ils s’appuient sur les plates-formes de création et d’hébergement de blogs, leur expansion est ainsi noyée.

Les marketeurs commencent à s’en inquiéter. Parce que cela modifie la règle du jeu sur les moteurs de recherche. Mais également parce que cela contribue à créer un trafic artificiel et sans intérêt, sauf pour ceux qui emploient volontairement cette méthode.

Mais le plus grand perdant dans cette affaire sera certainement le blog. Au moment où celui-ci atteint une certaine légitimité, certains commencent à être reconnus dans la sphère pourtant fermée de l’information (aux Etats-Unis, 22 blogs figurent parmi les 100 premiers sites d’information), c’est la crédibilité du média qui va s’en trouver remise en cause…

Bref, encore une dérive à surveiller sur le Net!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur