Tribune : Mais que va faire Bob Mansfield chez Apple ?

Régulations

En juin dernier, Apple annonçait le départ de Bob Mansfield, son ingénieur en chef. Aujourd’hui, la firme nous annonce que Bob Mansfield reste…

Lorsqu’en juin dernier Tim Cook, CEO d’Apple, annonçait le départ de Bob Mansfield, le monde y voyait une nouvelle victime collatérale de l’« antenagate », l’affaire de l’antenne de l’iPhone 4S…

Entré chez Apple en 1999 à la suite du rachat de Raycer Graphics, il a longtemps tenu les reines du Mac au poste de vice-président senior Hardware Engineering Mac, avant de succéder à Marc Papermaster en 2010 afin de superviser l’ingénierie matérielle d’Apple, donc le Mac, l’iPad, l’iPhone et l’iPod.

L’homme est loin d’être un inconnu. Il trainait régulièrement sa figure bonhomme sur les conférences Apple, accompagnant Steve Jobs pour porter la bonne parole sur le Macintosh et ses diverses déclinaisons. Avec des réussites certaines, comme l’iMac, le MacBook ou le MacBook Air pour ne citer que les plus récentes. Et des échecs aussi, comme l’abandon des serveurs.

Steve Jobs parti, les antennes de l’iPhone pèsent sur l’encadrement

Seulement voilà, le maître a quitté ce monde, et l’affaire de l’antenne a fait tâche au moment où toutes les forces d’Apple étaient invitées à se rassembler derrière Tim Cook. Qui, donc, a annoncé que le départ de Bob Mansfield serait effectif le jour où son successeur prendrait officiellement sa place.

Et c’est aujourd’hui chose faite. La période de transition est terminée. Dan Riccio est le nouveau vice-président senior Hardware Engineering d’Apple. Sur le matériel et le logiciel, l’avant-garde d’Apple, qui reporte directement à Tim Cook, s’appelle désormais Dan Riccio. Et Craig Federighi est intronisé au poste de vice-président senior Mac Software Engineering.

Bob Mansfield - Source Apple
Bob Mansfield - Source Apple

Et Bob Mansfield est toujours là…

Très officiellement, un communiqué d’Apple indique que Bob Mansfield a choisi de continuer chez le constructeur et que « Mansfield va travailler sur les futurs produits et reporter à Tim Cook ».

Comment faut-il prendre cette annonce ? Elle est tout d’abord rassurante pour la communauté des utilisateurs du Mac, qui craignaient qu’avec le succès de l’iPad et de l’iPhone, MacBook et iMac ne deviennent les parents pauvres de la firme à la pomme. Nul doute que Bob Mansfield aura à cœur de continuer à faire vivre les ordinateurs Mac qui ont tant fait pour la réputation et la stratégie élitiste du fabricant.

Mais l’on peut également analyser autrement le revirement de Bob Mansfield. Depuis le départ du regretté Steve Jobs, la firme à la pomme, même si ses résultats continuent d’être exceptionnels, doit démontrer qu’elle est bien là pour longtemps et qu’elle maintiendra sa dynamique d’innovation.

Mission difficile pour les successeurs de Steve Jobs, aucun n’a l’aura du cofondateur d’Apple, et certainement pas Tim Cook ! De plus, l’érosion et les chasseurs de têtes guettent, à l’image de Jim Keller, l’architecte de la plateforme Apple, qui a rejoint la division processeurs d’AMD.

Bob Mansfield a-t-il changé d’avis ? Tim Cook a-t-il changé d’avis ? Ce n’est pas important ! Ce qui l’est, en revanche, c’est qu’au travers de Bob Mansfield Apple lance un message à la communauté et à ses concurrents : ceux qui ont participé au succès de la pomme sont toujours là et le resteront tant que cela sera possible ! Décidément, les Apple-maniacs comme les actionnaires et les investisseurs ont de de quoi se réjouir, Bob Mansfield reste dans la place…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur