TRIBUNE : Etes-vous 'digne' de Facebook ?

Régulations

La culture des réseaux sociaux s’enrichit avec l’expérience des utilisateurs…

Facebook-worthy‘, c’est la dernière tendance culturelle aux Etats-Unis, une démarche qui consiste chez les étudiants à afficher leurs relations de couple en consolidant les comptes amoureux sur le célèbre site de réseaux sociaux.

On se souvient, dans la culture américaine, du jeune homme qui offrait à sa belle un blouson de son gang – ou de son équipe de sport… il faudrait revoir American Graffity ! – dans les années 50.

On se souvient de l’échange des bagues – une pratique au contenu particulièrement riche dans ce pays jeune où l’appartenance des étudiants à des congrégations était marquée par le port d’une bague à l’effigie de celles-ci – dans les années 60.

On se souvient encore des copies de 45 tours sur les cassettes audio, une marque d’affection entre ados affichant leurs premiers émois que dans les années 70 on n’appelait pas encore ‘pirates‘. Il est vrai que l’époque a créé et fait la richesse des majors, qu’elles pleurent aujourd’hui, la faute aux méchants internautes !

Depuis lors, ces pratiques ont disparu au rythme de la libéralisation des mœurs et de l’enrichissement (financier) des ados et des jeunes adultes. “C’est quoi la cassette audio ? Une bande magnétique ! Mais c’est ringard… !

Pourtant, avec l’émergence des réseaux sociaux, de nouvelles pratiques apparaissent, qui pourraient pour certaines – en surfant sur le Net, ce qui est déjà une révolution en soi – commencer à influencer, voire à modifier nos comportements culturels, et en profondeur en plus !

Mais que penser justement de ce ‘Facebook-worthy‘ qui fleurit sur le site communautaire des étudiants américains, devenu, depuis, un phénomène de société, et de ces petits coeurs rouges qui marquent des pages ‘perso’ devenues affirmation de la création d’un couple ? Coule… Couple… C’est pas ringard ?

Ce nouveau comportement pourrait bien justement marquer la fin d’un règne éphémère, celui d’une forme de communication non verbale qui a pourtant marqué une génération si jeune qui s’y est engouffrée avec délectation, la fin des SMS, des messageries instantanées, des ‘chats’…

Enfin, la fin du langage sub-télégraphique, des onomatopées, des hiéroglyphes phonétiques modernes ? Hélas non. Il ne faut pas trop rêver, les révolutions font leurs victimes. Et l’orthographe sera certainement l’une des principales victimes de la génération numérique !

En tout cas, s’afficher sur Facebook, sur MySpace, sur YouTube, aujourd’hui c’est tendance. Et demain, ça risque plutôt de devenir incontournable. On commence par l’amour – un peu de poésie, ça ne fait pas de mal ! – on finira bien par le divorce.

Tu as vu, Ginette et Marcel ne font plus Facebook commun“. Ils sont ‘Facebook-break‘ ! Ne cherchez pas, on vient de l’inventer, celle là :)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur