TRIBUNE : HD DVD versus Blu-ray, le porno arbitrera-t-il la compétition ??

Régulations

L’industrie pornographique pourrait bien de nouveau jouer un rôle d’arbitre
et faire pencher la balance au profit d’un des candidats au futur standard du
DVD à haute définition

Dans la compétition qui opposa les deux principaux formats de magnétoscopes, VHS de Matsushita versus Betamax de Sony, l’industrie pornographique, productrice de très gros volumes de films ‘pour adultes‘, a activement contribué, par son poids en chiffre d’affaires, à faire pencher la balance vers le VHS.

James McQuivey, analyste chez Forrester Research, voit une analogie entre cette époque et aujourd’hui. Blu-ray et HD DVD s’affrontent pour conquérir le marché vieillissant du DVD – 25 milliards de dollars de revenus, tout de même ! Et à nouveau, l’industrie du X pourrait bien faire pencher la balance.

Les films ‘adultes‘ brillent actuellement par leur absence. Il n’existe pas encore de films X au format Blu-ray, ni au format HD DVD. Mais cela ne saurait tarder, les premiers films pornographique en HD sont annoncés aux Etats-Unis pour ce mois d’avril.

La solution pour les éditeurs serait de proposer leurs films sous les deux formats. Mais ce n’est pas certain. Tout d’abord, Sony, inventeur et tête de file du standard Blu-ray, a clairement pris position contre le ‘X’ en faisant savoir qu’il empêchera les duplicateurs (fabricants-presseurs de contenu sur DVD) de graver du porno.

Une prise de position à rapprocher de celle de Disney, qui refuse de travailler avec des réplicateurs de films pornographiques. La firme aux grandes oreilles a connu par le passé quelques déboires à cause de la diffusion de films dont le contenu ne correspondait pas, mais pas du tout!, à ce qui figurait sur la jaquette?

Dans ces conditions, l’industrie du contenu pour adultes pourrait bien se tourner vers le HD DVD. D’autant que des données technologiques et financières militent pour ce choix. Fabriquer un HD DVD coûte moins cher, il suffit de transformer la chaîne de production et non comme pour le Blu-ray de la changer complètement.

De plus, les 20 Go supplémentaires proposés par le Blu-ray n’influent pas sur la HD, ni sur la qualité du son, ni même sur le DRM, mais plutôt sur des suppléments ‘de confort’, certes ils apporteront un plus, mais l’industrie du porno pourrait s’en moquer totalement, puisqu’ils ne pourront que faire exploser les prix de production sans apporter réellement de valeur à ces films !

Enfin, avec un prix de fabrication des lecteurs HD DVD qui sera lui aussi inférieur à celui du Blu-ray, la conjugaison porno + HD DVD pourrait être gagnante.

L’industrie pornographique pourrait donc bien faire pencher la balance du côté du HD DVD. A moins que ce ne soit la PS3, console de dernière génération de Sony qui embarque un lecteur Blu-ray, qui face au contraire contre poids. Sauf que rien ne dit que le consommateur de jeux vidéo haut de gamme soit le même que celui des films X?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur