TRIBUNE : la complexité de la PS3 décourage les développeurs

Régulations

Il n’y aura bientôt plus que les gros studios internationaux pour développer
du jeu sur la PlayStation 3, qui risque de finir par se résumer à son seul
lecteur Blu-ray

Sony va devoir prochainement faire face à une pénurie de développeurs sur sa console de dernière génération, la PlayStation 3 (PS3)?

La console, qui embarque le puissant processeur Cell – développé conjointement par IBM, Sony et Toshiba sur la base de l’architecture Power -, est en effet jugée particulièrement complexe par les développeurs ‘second tier‘, qui considèrent cela comme une barrière technologique.

La fronde est venue de Taïwan, et gagne le monde du développement de jeux vidéo en Asie. Elle est à rapprocher de la démarche d’IBM, qui met à la disposition des studios qui en ont les moyens ses ingénieurs pour former aux arcanes du développement et des librairies dédiées à Cell.

Constat accablant, beaucoup de développeurs qui ne sont ni intégrés ni affiliés à de grands studios n’ont ni les finances, ni les ressources technologiques pour former leurs développeurs et exploiter la programmation sur PS3.

Du coup, la Xbox 360 de Microsoft fait aujourd’hui figure de plate-forme accessible et sur laquelle il est autrement plus simple de programmer des jeux.

Paradoxe, la PS3 affiche des performances beaucoup plus élevées que celle de sa concurrente Xbox 360, mais de plus en plus de joueurs constatent aujourd’hui que cette performance ne s’affiche pas dans les jeux ! A jeu identique proposé sur les deux plates-formes, la qualité vidéo de la PS3 ne serait pas meilleure, et même parfois inférieure à celle de la Xbox 360?

La cause en revient aux difficultés de programmation d’un jeu sur la PS3. Plus simple, la XBox 360 permettrait une meilleure optimisation. Et puis, plus proche du monde PC, il est plus facile de développer des jeux multi plates-formes, XBox et PC.

Mais le plus grand danger pour Sony, c’est qu’une large partie de l’écosystème des jeux vidéo se détourne de sa console PS3 pour une simple raiso n économique : il est plus facile et rapide de développer, optimiser et terminer un jeu pour la XBox 360, donc l’investissement est plus faible que sur la PS3 et la rentabilité supérieure.

Décidément, la PS3 de Sony accumule les difficultés?

Le seul succès reconnu de la console, c’est la présence d’un lecteur Blu-ray. Et à 599 euros en Europe, il n’y a pas un lecteur Blu-ray ou HD DVD capable de rivaliser avec la console de Sony !

Signe de la stratégie du géant japonais de l’électronique grand public, le lancement de la PS3 en Europe s’accompagne d’une promotion agressive sur le format du candidat à la succession du DVD : pour deux films Blu-ray achetés, le troisième est gratuit. Dans ces conditions, le Blu-ray est allégrement et largement numéro un des ventes de supports HD. Mais à quel prix !

De là à adopter un raccourci qui résume la PS3 au seul lecteur Blu-ray, il n’y a qu’un pas qu’il est sans doute prématuré de franchir, mais on peut se poser la question ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur