Tribune : le HTML5 devient la plate-forme applicative de référence

Poste de travail
Crédit photo : logo HTML5 © W3C

Avec l’arrivée en masse de terminaux mobiles et desktop disposants de navigateurs web évolués, le HTML5 semble bien parti pour devenir la plate-forme applicative du futur.

Dans le monde desktop, le HTML est aujourd’hui devenu une plate-forme applicative incontournable. Qui n’a jamais utilisé un produit comme un webmail ou une suite bureautique en ligne ? Un mouvement qui devrait s’accentuer avec la montée du HTML5, qui permettra l’émergence d’applications de nouvelle génération.

Du côté des terminaux mobiles, Strategy Analytics indique que 336 millions de téléphones compatibles HTML5 ont été écoulés en 2011. Ce chiffre pourrait passer à 1 milliard en 2013. Le HTML5 devrait ainsi s’imposer comme une technologie de choix pour proposer des applications mobiles compatibles avec les différentes plates-formes du marché. Sa capacité à supporter le fonctionnement des logiciels hors ligne pourrait même lui permettre de supplanter les applications natives.

Compatible ?

Un énorme problème se pose toutefois ; celui de la compatibilité. Aujourd’hui, aucun navigateur web ne décroche un score de 100 % aux tests HTML5. Cette situation n’est pas sans rappeler les débuts du monde PC, où les machines étaient classées selon leur niveau de compatibilité avec le standard édicté par IBM. Cette page web résume celui des butineurs : Maxthon 3.3 est le champion du desktop, alors qu’Opera domine le monde mobile.

Attention toutefois, car les tests opérés par ce site ne prennent pas en compte la qualité d’implémentation des spécifications HTML5. Or, des pans entiers de cette technologie sont parfois implémentés en dépit du bon sens. Certains navigateurs sont ainsi parfaits sur le papier, mais recalés dans la pratique. Un défaut qui deviendra beaucoup plus visible avec l’arrivée prochaine d’applications HTML5 évoluées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur