Tribune : les clés du succès du déploiement d’un Réseau Social d’Entreprise

Logiciels

Comment mettre en place un Réseau Social d’Entreprise ? Bertrand Lalbaltry d’Eliadis partage ses bonnes pratiques.

Cette tribune, proposée par Bertrand Lalbaltry, consultant senior Eliadis, se penche sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE).

Les récents chiffres annoncés par Lecko, cabinet de conseil en organisation et nouvelles technologies, évaluent le marché des RSE à 9,5 millions d’euros en France en 2011, tout éditeur confondu. Soit une augmentation de 60 % par rapport à 2010. Et ce n’est qu’un début ! Pour 2012, Lecko prévoit un potentiel de croissance équivalent qui plus est, réparti de façon équilibrée entre PME et grandes entreprises. Cependant, se précipiter dans le déploiement d’un RSE serait une erreur. Pour réussir son projet RSE, quelques règles sont à respecter.

1. Cadrer le projet

L’entreprise doit l’introduire dans le cadre d’un projet global, tant il a un impact sur la culture de l’entreprise que sur son patrimoine technologique. Pour pouvoir maîtriser les tenants et les aboutissants, son déploiement doit répondre à des questions simples : quels sont les objectifs ? Quels seront les utilisateurs ? Quelle est l’échéance ? Quel fournisseur choisir ? Et, quel est le budget ? Les réponses formulées aideront à valider l’intérêt du projet et à disposer d’arguments concrets pour sensibiliser, dès en amont, les utilisateurs sur les bénéfices du RSE. Car ce dernier n’est utile que s’il est utilisé. Pour éviter qu’il devienne contournable, il doit répondre à un enjeu stratégique de l’entreprise et être considéré comme un levier permettant d’atteinte des objectifs communs.

2. Convaincre le management avec des arguments clés

Le premier enjeu consiste à convaincre le management (aussi bien au niveau de la direction générale que du management intermédiaire) d’adopter le projet. Ainsi, en l’associant à un ou plusieurs objectifs stratégiques de l’organisation, l’utilisation du RSE sera perçue par tous comme une nécessité pour, à titre d’exemple :

– Augmenter la productivité et la réactivité : ce n’est pas un secret. Tout salarié perd trop de temps à lire, répondre, classer, archiver des e-mails, et surtout à rechercher une information.

Avec le RSE, les collaborateurs gagnent en efficacité et ne sont plus noyés dans une masse d’informations non désirée. Le système d’indexation proposé par l’outil facilite la recherche d’informations.

– Gagner en compétitivité et développer sa croissance grâce à une meilleure réactivité face à des appels d’offres, une cohésion d’équipe instaurée à l’échelle de l’entreprise, une dynamique collaborative plus efficace. De réelles opportunités pour l’entreprise peuvent découler suite à l’utilisation d’un RSE.

– Fidéliser les collaborateurs en les encourageant à valoriser leur expertise sur ce nouveau support dans le cadre d’une démarche directe (je poste un document, je crée ma communauté) ou indirecte (je participe à des conversations existantes…).

– Attirer et faciliter l’intégration de nouvelles recrues qui sont à la recherche de sociétés utilisant des outils de communication modernes et pour lesquelles l’usage des réseaux sociaux est manifestement ancré dans leur quotidien.

– Encourager l’innovation : place à l’expression, l’esprit d’initiative, la créativité, un RSE peut devenir une véritable boîte à idées, si l’information est diffusée de façon transversale.

– Véhiculer une image moderne et en phase avec l’évolution des nouvelles technologies.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur