Tribune : salons Cloud et Big Data ; intérêt, déception et budget…

Big DataCloudRégulations

Les salons Cloud & IT et Big Data, en partenariat avec Silicon.fr, se sont refermés sur trois notes discordantes : un intérêt à la hausse, sur des budgets à la baisse, dans le dédain des grands acteurs du marché…

Les salons Cloud & IT et Big Data viennent de se refermer sur une note mitigée. Si la fréquentation de ces salons est loin de répondre aux attentes des exposants, celle des tables rondes et des ateliers est venue inversement confirmer l’intérêt du public pour les thèmes abordés.

En l’absence des grands acteurs du marché…

Une déception, tout d’abord, l’absence des grands acteurs, à quelques rares exceptions. Par exemple, sur le salon Cloud, pour un Intel qui joue le jeu et s’expose, où sont donc les IBM, HP, Dell, etc. ? Et que dire de nos grands opérateurs télécoms nationaux, qui ont brillé… par leur absence.

L’affaire deviendrait presque cocasse sur certaines tables rondes. Par exemple, parler des télécoms sans qu’un représentant d’Orange, SFR, Bouygues ou Free ne soit présent pourrait friser le ridicule, si les intervenants des opérateurs alternatifs, qui eux jouent le jeu, ne brillaient fort heureusement par la qualité de leurs intervenants.

Quant à la table ronde « projets de cloud computing à la Française », CloudWatt (Orange et Thales) et Numergy (SFR et Bull) ont brillé… par leur absence ! Les 150 millions d’euros que les contribuables ont donné au titre des investissements d’avenir auraient mérité plus de considération !

Même si l’on peut douter aujourd’hui de la rentabilité commerciale des salons IT, la présence de ces acteurs accompagnerait la pérennité des organisateurs et satisferait la curiosité des visiteurs, qui seraient certainement plus nombreux, tout en renforçant la pertinence de leur visite. C’est certes un autre débat, mais il mérite d’être posé !

Où sont les budget ?

Des visiteurs intéressés, à la recherche d’informations et interpellés par les thématiques d’actualité – le cloud, le datacenter, l’hébergement, les communications, la dématérialisation, le big data – mais peu enclins à fréquenter les exposants.

Nous avons souhaité en savoir plus, et nous avons interpellés les visiteurs comme les exposants. En fait, une seule préoccupation émerge : la chute des budgets. Les exposants ne le cachent pas : ils sont pour la plupart contraints de réduire la voilure.

Certains secteurs affichent cependant une santé de fer, les fabricants d’équipements et développeurs de téléphonie de nouvelle génération, ou les hébergeurs, pour ne citer qu’eux.

Coté visiteurs, le discours est le même. Ils éprouvent des besoins, se renseignent sur les technologies du moment, élaborent des stratégies et des projets. Mais de budget, point… Les caisses semblent vides. Ne nous voilons pas la face, la crise a fait des ravages.

Surtout qu’en l’absence des grands acteurs, le profil des visiteurs s’abaisse inévitablement. La PME, pour nombreuse et ouverte qu’elle soit, n’a plus d’argent. Heureusement, un fil plus ou moins important d’activités se maintient, et comme nous l’ont confié beaucoup d’exposants, il est important de continuer de s’exposer.

La vie en dehors des ‘Big machins’…

Alors, dans les domaines qui nous intéressent, les salons Cloud & IT et Big Data sont venus nous confirmer la maturité du premier et la timide émergence du second.

Mais surtout qu’il y a une vie en dehors des ‘Big x’, des géants du secteur. Une vie qui prend même sa source là ou se tarit l’intérêt des géants : la PME, les IT en région, l’open source alternatif, les solutions plus ou moins personnalisés à un prix raisonnable, etc.

Les entreprises qui ne figurent pas au CAC 40, Fortune 500 et autres classements des plus riches, veulent elles aussi profiter des innovations et accéder aux technologies d’aujourd’hui.

Même délaissées par les ‘Big machins’ tant sur le terrain que dans leurs recherches, des salons comme Cloud & IT et Big Data viennent leur apporter des réponses, certes alternatives, mais certainement plus compréhensives et accessibles.

Ce monde grouille de bon sens et d’innovation : il serait dommage de le rater. Nous prenons donc rendez-vous pour l’année prochaine.

Crédit image © Viktor88 – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur