Trimestre noir pour Palm

Cloud

Le fabricant de smartphones a vu ses ventes fondre de 42%…

Le début d’année ressemble à un cauchemar pour les fabricants de mobiles. Après le profit warning publié par Sony Ericsson pour son premier trimestre, c’est au tour de Pal m de publier des résultats catastrophiques.

Le fabricant, déjà sur le fil depuis plusieurs trimestres, a enregistré au troisième trimestre de son exercice 2008-2009 une perte nette de 94,7 millions de dollars contre 17 millions un an plus tôt. Son chiffre d’affaires s’est écroulé passant de 312 millions de dollars il y a un an à 90,6 millions.

Concrètement, les ventes de smartphones (pourtant un segment encore en croissance) ont plongé de 42% à 482.000 unités. L’avenir s’annonce donc très difficile pour le mythique fabricant américain.

Le contexte économique n’explique pas tout. Palm souffre avant tout de ses difficultés sur le marché porteur des smartphones. Face à une concurrence acharnée, notamment du côté d’Apple et de RIM (BlackBerry), la firme américaine n’a pas su aligner et multiplier les références. Conséquence, la part de marché du fabricant fond comme neige au soleil : 2,5% contre 15,5% pour RIM ou 10% pour Apple.

Dernier espoir pour Palm : le Pre son nouveau terminal associé à un WebOS, un nouvel OS maison. Salué par la critique, ce terminal devrait être lancé au cours du premier semestre chez le troisième opérateur américain, Sprint, à un prix encore inconnu. Il permettrait à Palm de profiter de l’essor du marché des smartphones dont la croissance pourrait être à deux chiffres cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur