Trimestriels : les japonais en vedette

Cloud

Les géants de l’électronique grand public affichent des performances supérieures aux attentes

Hitachi

Le géant japonais de l’électronique grand public fait état d’une hausse de son bénéfice trimestriel. Il a dégagé en avril-juin un bénéfice opérationnel de 17,14 milliards de yens (117,4 millions d’euros), contre 1,29 milliard de yens un an auparavant.

Ce résultat dépasse les 5,4 milliards de yens attendus en moyenne par les quatre analystes interrogés par Reuters.

Le groupe a bénéficié des bons résultats de sa filiale de pelles mécaniques hydrauliques Hitachi Construction Machinery et par ceux de l’équipementier pour puces électroniques Hitachi Kokusai.

Le chiffre d’affaires a progressé de 9,7% à 2.250 milliards de yens sur un an.

Hitachi, qui emploie plus de 355.000 personnes, fait néanmoins face à des pertes dans trois de ses principales activités: les écrans, les TV à écran plat et les disques durs.

Le groupe entend porter à 290 milliards de yens son bénéfice opérationnel pour l’exercice en cours (+13%), en ligne avec les attentes des analystes. Il table sur un retour à l’équilibre au second semestre de ses divisions déficitaires, même s’il a précisé que la rentabilité de son activité de TV écrans plats d’ici fin mars 2007 n’était pas certaine.

Toshiba

Le deuxième conglomérat japonais d’électronique, annonce un retour aux bénéfices au premier trimestre de son exercice grâce à la solide demande de mémoires flash.

Toshiba a dégagé un bénéfice opérationnel de 20,84 milliards de yens (143 millions d’euros) en avril-juin contre une perte de 1,85 milliard de yens sur la période correspondante de 2005.

La division de téléviseurs de Toshiba a limité ses pertes grâce aux ventes de téléviseurs à écrans plats en Europe à l’occasion de la Coupe du monde de football.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 11,9% à 1.450 milliards de yens.

La demande de mémoires flash de type NAND, utilisées notamment dans les baladeurs et les appareils photo numériques, a stimulé les bénéfices de Toshiba, deuxième fabricant mondial de mémoires.

Le groupe japonais compte augmenter sa production de microprocesseurs avec SanDisk afin de faire face à la concurrence Samsung et de Micron Technology qui a créé une coentreprise avec Intel.

Toshiba a également annoncé lundi qu’il consacrerait 35 milliards de yens (239,7 millions d’euros) pour renforcer les capacités de production de son usine de mémoires flash à Yokkaichi, dans l’ouest du Japon.

ASM International

Le fabricant néerlandais d’équipements pour semi-conducteurs fait état d’un bénéfice net très supérieur aux attentes au deuxième trimestre. Il atteint 17,4 millions d’euros, contre 500.000 euros un an plus tôt. Le consensus médian des 11 analystes interrogés par Reuters était de 10 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires progresse de 28% sur un an, et de 14% au regard du premier trimestre de 2006, à 234,8 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur