Trimestriels suite: Google flambe, Microsoft se replie

Cloud

Le géant du Web voit son bénéfice bondir de 110%

La pluie des résultats se poursuit.

Google se distingue de ses concurrents comme Yahoo aux eBay aux performances contrastées. Le géant du Web annonce une envolée de 110% de son bénéfice trimestriel à 721 millions de dollars, soit 2,33 dollars par action diluée, au deuxième trimestre contre 343 millions (1,19 dollar) un an plus tôt. Le groupe fait bien mieux que les attentes des analystes. Le chiffre d’affaires a augmenté de 77% à 2,46 milliards de dollars contre 2,40 milliards attendus, avec une fourchette de prévisions comprise entre 2,30 et 2,52 milliards. De son côté, Microsoft annonce une baisse de 24% de son bénéfice trimestriel à cause des coûts de production de sa console de jeux vidéo XBox 360 et de l’effet combiné d’un ralentissement de la croissance et d’une hausse des investissements dans son pôle internet. Le premier éditeur mondial de logiciels a dégagé un bénéfice net de 2,83 milliards de dollars, soit 28 cents par action, au cours du quatrième trimestre de son exercice, contre 3,7 milliards (34 cents) un an plus tôt. Son chiffre d’affaires a progressé de 16% à 11,8 milliards de dollars. Des résultats inférieurs aux attentes qui pourraient bien jeter un nouveau froid sur le Nasdaq, secoué ce jeudi. Néanmoins, le géant de Redmond a revu en hausse ses prévisions annuelles de résultats. Pour l’exercice en cours, Microsoft attend un bénéfice compris entre 1,43 et 1,47 dollar par action contre un objectif antérieur de 1,36 à 1,41 dollar. Le groupe a également relevé sa fourchette de prévisions pour son de chiffre d’affaires annuel de 200 millions de dollars à 49,7-50,7 milliards. Microsoft explique la révision en hausse de ses perspectives par les solides commandes des nouvelles versions de son système d’exploitation Windows et de sa gamme de progiciels Office prévus pour début 2007. Les produits Windows et Office assurent plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe et la plus grande partie de ses bénéfices.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur