Trois géants de la banque soutiennent l’accord Microsoft-Novell

Logiciels

Le succès de ce rapprochement entre Linux et Windows est bien
l’interopérabilité

Malgré une bisbille assez sérieuse en interne du côté de Novell, la signature de trois contrats avec des institutions bancaires vient renforcer l’alliance entre les deux géants du logiciel.

C’est officiel, à la suite de la signature de trois contrats avec le Crédit Suisse, la Deutsche Bank et AIG Technologies, Microsoft fournira des certificats pour la version Suse Linux. Comme quoi l’interopérabilité est un argument payant.

Rappelons qu’au mois de novembre 2006, il s’est produit l’un des événements les plus marquants de l’année dans le domaine de l’actualité informatique.

En effet, Novell et Microsoft ont annoncé que désormais ils collaboreraient pour développer une plate-forme croisée permettant l’interopérabilité entre leurs différentes solutions.

Par exemple avec le projet Samba, un serveur Linux capable de communiquer avec un réseau Windows, mais aussi dans le domaine du support client, et de l’identification des problèmes techniques.

linux-open-source.gif

Le CEO du Credit Suisse, Tom Sanzone, interrogé par nos confrères de silicon.com a indiqué : “l’interopérabilité est la clé dans la mesure ou les banques voient dans les plates-formes de Windows et Linux un atout stratégique majeur. Il s’est déclaré très “heureux de voir Microsoft et Novelle se serrer les coudes et travailler ensemble sur l’interopérabilité.”

“Il s’agit d’un très bon modèle qui crée un pont entre le logiciel open source et le propriétaire qui va surtout bénéficier aux clients” poursuit Sanzone.

Pour le patron de la Deutsche Bank, Clemens Jochum :“Cet accord entre les éditeurs donne a notre banque l’avantage du choix de la plate-forme et une meilleure interopérabilité. Utiliser à la fois des environnements Linux et Windows nous a toujours semblé être la meilleure solution. Seulement il y a tout de même un bémol, puisque, faire fonctionner ensemble les deux systèmes va demander un apport supplémentaire en terme de temps et de ressources humaines. “

Mark Popolano, CIO de AIG, a précisé que l’engagement de sa société auprès de Novell et de Windows“avait été décidé pour devenir une organisation plus flexible.”

Les montants de ces contrats n’ont pas été communiqués.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur