Trois jours pour repérer les sites qui trompent les consommateurs

Régulations

Des dizaines d’organisations de consommateurs dans le monde vont participer au projet ‘International Internet Sweep’ (IIS) pour identifier et tenter de mettre fin aux sites Web qui trompent les consommateurs

A l’initiative de l’

Australian Competition and Consumer Commission, des dizaines d’associations et d’organisations de consommateurs vont coordonner leurs actions à partir de ce mardi 17 février, et durant trois jours. L’objectif de ce projet ‘IIS’, qui a obtenu l’appui de la FTC (Federal Trade Commission) américaine, est de repérer les sites Web qui proposent des services que les anglo-saxons surnomment “too-good-to-be-true” (trop beau pour être vrai). Parmi ces sites qui trompent le consommateur figurent des offres pour devenir riche, travailler à domicile, étendre ses capacités intellectuelles ou son potentiel, ou recevoir des produits gratuits, mais sans jamais tenir leurs promesses, bien entendu! Les plaintes contre ces sites se sont multipliées ces dernières années, et en particulier en 2003, tant en Australie d’où part le projet, qu’en Amérique du Nord. Mais les offres litigieuses prennent leur origine partout dans le monde, ce qui justifie l’action concertée des organismes afin de les détecter. L’internationalisation du projet International Internet Sweep’ a été déclenchée par l’International Consumer Protection and Enforcement Network (ICPEN), qui a des ramifications dans 31 pays, et qui se chargera de transmettre les informations collectées dans chaque pays concerné, à charge pour ces derniers de décider des actions légales qui seront engagées localement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur