Trois pirates russes sont arrêtés pour cyber-attaques

Sécurité

Le trio infernal ciblait les sites de parieurs au Royaume-Uni. Il va jouer
ses derniers jetons derrière… les barreaux

S’attaquer aux sites d’e-commerce de Grande-Bretagne est un pari risqué, même pour des professionnels de l’arnaque en ligne.

Ivan Maksakov, Alexander Petrov et Denis Stepanov ont tous les trois été condamnés mercredi 4 octobre par la justice britannique.

Ils sont accusés d’avoir extorqué 4 millions de livres Sterling à des compagnies en ligne. La technique était simple: il menaçait de lancer des cyber-attaques si la société ne payait pas la rançon. Un chantage qui a marché un certain temps.

Selon le verdict rendu par la cour, notre trio ciblait spécifiquement des sites anglais.

L’affaire tournait comme sur des roulettes jusqu’à ce qu’un des ” bookmakers” refuse de payer la somme de 10.000 livres Sterling. Il a donc été attaqué par nos voyous de la Toile et son site est resté déconnecté pendant une assez longue période.

Selon nos informations, le préjudice subi s’élèverait à 200.000 livres par jour.

Maksakov, Petrov et Stepanov ont été arrêtés en 2004, suite à une opération menée conjointement entre le NHTCU britannique (UK National Hi-Tech Crime Unit) et les services de police russe.

La SOCA (Serious Organised Crime Agency) qui a désormais remplacé le NHTCU, a confirmé lors d’une conférence de presse l’arrestation des trois pirates. Ils ont chacun écopé d’une amende de 100,000 roubles (£2,000).

La police conseille aux victimes de ce genre de chantage de ne pas en parler publiquement mais de prévenir discrètement les forces de police. Car selon elle, si un climat de panique autour de cette affaire s’installe, “cela risque d’encourager d’autres équipes de pirates.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur