Trop peu d’entreprises sauvegardent leurs données

Réseaux

Les entreprises sont plus nombreuses à effectuer des sauvegardes. Toutefois, près d’un tiers des professionnels confient toujours cette tâche à leurs employés.

Une nouvelle étude d’IDC s’est penchée sur le problème crucial de la sauvegarde des données. Aujourd’hui, seuls 53 % des entreprises disposent d’un logiciel ou d’un service de sauvegarde. Un chiffre en hausse, mais un constat qui reste alarmant.

Ce rapport montre aussi que 32,5 % des professionnels laissent les opérations de sauvegarde à la charge de leurs employés. Des tâches pour lesquelles ils ne sont souvent que peu sensibilisés. Autre information ressortant de cette étude, jusqu’à 60 % des données professionnelles sont enregistrées sur des postes de travail et non pas sur des serveurs, un élément qui rend complexe toute tentative de sauvegarder ces informations. En toute logique, ce sont les grandes entreprises qui restent les plus favorables au déploiement de solutions de sauvegarde centralisées.

Laura DuBois, directrice du programme logiciels de stockage chez IDC, entrevoit toutefois une solution : « La volonté de réduire le coût d’administration des machines favorise l’émergence de la virtualisation du poste de travail, qui permettra de renforcer l’attention portée sur la protection des PC au niveau données et système. »

Reste que – là encore – cette approche devrait surtout intéresser les grands groupes, les petites entreprises n’ayant que rarement les moyens de mettre en place des infrastructures d’une telle complexité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur