TrueCrypt 7.0 supporte les unités de chiffrement des processeurs Intel

Sécurité

La version 7.0 de TrueCrypt pourra dorénavant exploiter les instructions AES-NI intégrées aux derniers processeurs Core d’Intel. Ces unités de chiffrement permettent de multiplier les performances de traitement par un facteur allant de 4 à 8.

TrueCrypt est un logiciel open source permettant de chiffrer des données. Il peut s’agir soit du contenu complet d’un disque, soit d’une image virtuelle d’un volume prenant la forme d’un fichier.

La version 7.0 de ce logiciel vient de faire son entrée sous Windows, Mac OS X et Linux. Elle supporte les instructions AES-NI qui ont fait leur apparition au sein des processeurs Core i5 et Core i7 d’Intel. À la clé, une vitesse de traitement multipliée par un facteur allant de 4 à 8. Ce gain est rendu possible par la présence d’unités matérielles de chiffrement au sein de ces puces. L’arrivée du support des accélérateurs au sein de TrueCrypt est une excellente nouvelle, même si l’on peut regretter que celui des unités VIA PadLock ne soit pas de la partie.

Autre nouveauté, il sera possible de monter automatiquement un volume chiffré lors de la connexion du média physique sur lequel il est stocké (par exemple une clé USB). Vous n’aurez même pas de mot de passe à saisir si vous optez pour celui utilisé dans le cadre du chiffrement de la partition système. Une brillante idée qui rend encore plus aisée et transparente l’utilisation de cet outil. Ce qui ne peut que participer à renforcer la sécurité de vos données.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur