TSMC à la rescousse d'AMD

Cloud

AMD finira-t-il par devenir un concepteur de processeurs ‘fabless’ ?

AMD utilise déjà les services de TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company) pour la production de ses composants graphiques. Dès le second semestre, la compagnie pourrait aussi faire appel au fondeur taïwanais pour ses processeurs.

Cette information n’a pas été confirmée par AMD, mais TSMC effectuerait déjà des tests de fabrication, dont la finalité serait de produire le futur processeur AMD Fusion. Ce composant mobile regroupera unités de calcul, contrôleur mémoire et partie graphique.

Évidemment, tout l’intérêt pour AMD réside dans une réduction de ses investissements. Une unité de production de semiconducteurs coûte extrêmement cher. Selon Digitimes, un accord avec TSMC permettrait à AMD de vendre certaines de ses usines, et ainsi de sortir de la zone rouge. La compagnie espère redevenir bénéficiaire dès 2009, avec 30% de parts de marché contre moins de 20% aujourd’hui.

C’est une bonne affaire pour TSMC, le plus gros fondeur mondial. La société va ainsi produire des processeurs basse consommation (VIA C7 et Isaiah), grand public (AMD Fusion) et des puces destinées aux serveurs (Sun Sparc). TSMC est également connu pour être le fondeur de la plupart des GPU.

Aujourd’hui, la compagnie maîtrise la technologie 45 nm et s’essaie au 40 nm (la mise en production est prévue pour fin juin). Des études sont en cours pour le passage au 32 nm, 22 nm et 15 nm.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur