TV Mobile : l'appel à candidatures est lancé

Cloud

16 chaînes seront lancées, 3 sont d’ores et déjà reservées au service public

La TV Mobile française ou TMP (Télévision Mobile Personnelle) est désormais sur les rails pour un lancement l’été prochain. Après le choix technologique, le DVB-H également sélectionné par la Commission européenne, l’appel d’offres pour les chaînes a été lancé ce jeudi par le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel).

16 chaînes seront lancées mais 3 canaux ont été préemptés par Christine Albanel, le ministre de la culture et de la communication, pour des chaînes de service public. 13 canaux restent donc à attribuer, les candidats ont jusqu’au 15 janvier prochain pour monter leurs dossiers. Ils devront s’engager à diffuser leur chaîne auprès de 30 % de la population en trois ans, et de porter ce seuil à 60 % trois ans plus tard.

Pour autant, le risque d’un nouveau retard dans le lancement de ce service très attendu (surtout par les opérateurs) n’est pas à écarter. Les conflits d’intérêts autour du modèle économique entre opérateurs et groupes audiovisuels sont encore nombreux.

Le problème est simple. Les chaînes de TV plaident pour un modèle économique basé sur le gratuit et financé par la publicité. Les opérateurs mobiles, dont les investissements réseaux ont été colossaux, exigent un modèle payant. Et personne ne semble vouloir mettre de l’eau dans son vin…

Une des solutions consisterait à opter pour un double modèle: les grandes chaînes seraient gratuites tandis que les chaînes thématiques pourraient être proposées avec abonnement. Reste que les opérateurs mobiles, SFR en tête, se dirigent aujourd’hui résolument vers le tout gratuit à travers des forfaits illimités. Plus il y a des contraints financières ou autres, plus les usages sont bloqués…

Sur cette épineuse question, le CSA ne veut pas encore trancher. Dans l’appel à candidatures, le Conseil ne se mouille pas en indiquant que le service pourra être proposé  » à temps plein ou à temps partiel, généralistes ou thématiques, gratuits ou payants, en clair ou sous condition d’accès ».

La télévision mobile hertzienne permettra de toucher une population beaucoup plus large que la TV Mobile actuelle sous protocole 3G. Pour autant, les études sur le succès de ce service sont un peu contradictoires.

Fin septembre, l’institut Gartner douchait les plus optimistes. Dans le cadre d’un abonnement payant (5 à 10 euros par mois), seulement 5 % des Européens souhaitent regarder la TV mobile dans les douze prochains mois, contre 20 % des Asiatiques, révèle une de ses études.

Juniper Research a une vision autrement plus positive. Le cabinet a estimé que le marché de la TV Mobile ( tous standards et modes de diffusion ) représentera 120 millions d’utilisateurs en 2012 générant 6 milliards de dollars si ces différents obstacles sont levés.

En France, selon OC&C Strategy Consultants, le marché de la télévision mobile pourrait compter 10 millions d’abonnés en 2016, et atteindre les 900 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Selon l’institut Harris Interactive, 25% des internautes Français sont intéressés par la TMP, dont 6% sont très intéressés et 19% assez intéressés. 54% des personnes intéressées déclarent avoir l’intention de souscrire à une offre de TMP si elle leur était proposée au tarif mensuel de 5 euros, dont 21% de façon certaine. A 10 euros par mois, cette proportion passe à 24% dont 4% de façon certaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur