TV Mobile : le gouvernement adoube DVB-H

Cloud

Rien de surprenant dans ce choix téchnologique très pragmatique

Cette fois c’est sûr. La France ne ratera pas le coche de la TV Mobile diffusée ou TNT mobile. Initialement prévue pour la Coupe de monde de rugby, la TV Mobile devrait finalement être lancée dans notre pays à l’été prochain, si tout va bien.

Une étape importante vient d’être franchie puisque le gouvernement, par la voix de Christine Lagarde, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Emploi, de Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, et de Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé des Entreprises et du Commerce extérieur, vient de confirmer le DVB-H comme technologie de diffusion.

Il s’agit pourtant d’une ‘non-annonce’. En proposant un standard, le gouvernement ne fait que confirmer une tendance lourde. De nombreux pays de l’Union ont déjà opté pour cette technologie dérivée de la TNT. Une technologie qui a été définie comme un standard par la Commission européenne. C’est en tout cas une nouvelle défaite pour la technologie MediaFlo de Qualcomm qui tente de percer en Europe.

“Dans la nébuleuse technologique, seul le DVB-H peut prétendre servir de support principal à la télévision mobile personnelle en France”,souligne d’ailleurs une étude de OC&C Consultants sur la question.

Pour autant, le consensus n’est pas total. “Il est prématuré de choisir une norme unique, alors que de nombreux opérateurs font encore des expérimentations”, expliquait il y a peu Jacques Briquemont, responsable des affaires publiques de l’Union européenne des radiodiffuseurs.

Par ailleurs, l’utilisation du seul DVB-H pourrait poser problème. Il est moins performant à l’intérieur des bâtiments alors que les utilisateurs ont montré leur intérêt pour une utilisation ‘indoor’ de la TV Mobile. C’est pourquoi Alcatel-Lucent pousse une solution hybride satellitaire, le DVB-SH. Mais selon les observateurs, cette technologie ne sera pas disponible avant 2009…

Un déploiement massif pour 2008-2009 n’est également pas certain. Les conflits d’intérêts autour du modèle économique entre opérateurs et groupe audiovisuels bloquent la mise en orbite de la TV mobile dans notre pays.

Le problème est simple. Les chaînes de TV plaident sur un modèle économique basé sur le gratuit et financé par la publicité. Les opérateurs mobiles, dont les investissements réseaux ont été colossaux, exigent un modèle payant. Et personne ne semble vouloir mettre de l’eau dans son vin…

Toujours selon OC&C Consultants, le marché de la télévision mobile en France pourrait atteindre (avec une formule payante de 5 à 7 euros par mois) 900 millions d’euros et 10 millions d’abonnés en 2016.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur