Twitter cherche son avenir économique dans les «Promoted Tweets»

Cloud

Twitter propose de mettre en avant les tweets des annonceurs dans les pages de recherche de son site. Avant de l’étendre à tous les partenaires.

Quatre ans après sa naissance, Twitter vient-il de trouver son modèle économique? Le service de micro-blogging concrétise en tout cas une nouvelle approche dans la monétisation de ses services. La plate-forme annonce aujourd’hui le lancement de Promoted Tweets, un système qui propose d’afficher en premier les tweets des annonceurs dans les résultats de recherche.

« Promoted Tweets sont des tweets ordinaires que les entreprises et les organisations veulent mettre en valeur auprès d’un plus large groupe d’utilisateurs », explique le co-fondateur Biz Stone sur le blog de l’éditeur. Les tweets à vocations publicitaires se distingueront des autres par un étiquetage «Promoted». Et un seul sera affiché par page de résultats. L’entreprise de San Francisco n’a cependant pas précisé les tarifs de son offre. Le service devrait être détaillé aujourd’hui même dans le cadre des conférences AdAge Digital à New York.

Le modèle n’est pas sans rappeler celui des AdSense, à savoir une sélection contextuelle des annonces. Pour l’heure limitée à la plate-forme Twitter. Dans un deuxième temps, si l’expérience s’avère concluante, Twitter étendra Promoted Tweets aux différents clients du réseau social et autres partenaires de l’écosystème (TweetDeck, twhirl, TwitterBerry, Tweetie…). Les annonces payantes pourront alors s’afficher autre part que dans les résultats de recherche. A noter que les Promoted Tweets ne le resteront que s’ils génèrent une certaine activité (retweet, suivre, répondre…). Aux annonceurs de rédiger des tweets vraiment pertinents.

Pour le moment, seuls quelques annonceurs, tous américains, affichent leur intérêt pour le service: Best Buy, Bravo, Red Bull, Sony Pictures, Starbucks et Virgin America. Ils leur faudra se positionner parmi les 50 millions de messages édités chaque jour.

Si le succès économique du nouveau service est loin d’être assuré, Promoted Tweets devrait rassurer les développeurs. En annonçant, lundi 12 avril, l’acquisition du client Tweetie pour iPhone (qu’il rend au passage gratuit au lieu des 2,39 euros originaux), Twitter entre en concurrence avec les éditeurs tiers. Avec la crainte que certaines fonctionnalités leurs soient désormais bridées pour favoriser ses propres solutions de tweet. En affirmant que Promoted Tweets sera également exploitable par les partenaires, Twitter n’a a priori aucune raison de leur mettre des bâtons dans les roues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur