Twitter enfourne Bagcheck dans son cabas

Cloud

Twitter continue de remplir son panier d’acquisitions. Avec Bagcheck pour la dernière du moment. Une start-up qui a développé un système de partage de contenus.

Après BackType, Bagcheck. Twitter vient de finaliser l’acquisition de cette entreprise, annonce l’intéressée sur son blog. En quelques semaines, Twitter (qui vient de profiter d’un nouveau tour de table de 800 millions de dollars auprès des investisseurs) accélère la cadence de ses rachats. Au beau milieu d’un écosystème grandissant de plusieurs millions de sites et d’applications, Bagcheck est à son tour sous le feu des projecteurs, illustre ITespresso.fr.

Ce service se base sur le partage de « sacs » virtuels (« bags » en anglais). Il s’y trouve des contenus à partager, à commenter et à organiser sous la forme de listes ou encore de collections. Pour découvrir les passions des utilisateurs de Bagcheck, il suffit d’ouvrir à sa guise ces sacs, sortes de condensés d’informations textuelles et graphiques. Un concept qui semble intéresser au plus haut point le service de micro-blogging, qui n’a toutefois pas dévoilé les conditions de l’accord signé ce mois.

L’objectif de ce rachat : mettre les membres de la communauté Twitter en contact selon leurs hobbies, leurs affinités, leurs centres d’intérêt. Twitter devrait tout de même enregistrer l’arrivée, au sein de ses équipes d’ingénieurs, du dénommé Sam Pullara. Le co-fondateur de Bagcheck est un ancien de la maison Yahoo.

Les quelques bouleversements humains et financiers ne devraient pas trouver écho dans le fonctionnement du service. Ce dernier reste en place sans subir de modification d’envergure. Un outil de sauvegarde fait néanmoins une apparition remarquée. Bagcheck s’en justifie et évoque les éventuelles conséquences d’une telle acquisition. « Les choses peuvent évoluer rapidement dans un futur très proche. Si vous craignez pour vos fichiers, nous avons mis en place un module d’exportation en HTML et JSON », précise l’équipe. Les utilisateurs savent ce qu’ils leur reste à faire…

Crédit photo : © Ricktop – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur