Twitter sera rentable en 2010

Cloud

Twitter affine ses modèles économiques. Le cofondateur du service de micro-blogging vise la rentabilité pour l’an prochain.

Lors d’une conférence à Tel-Aviv, Biz Stone, cofondateur du site Twitter, a expliqué sa stratégie. Créé voilà trois ans, le site de micro-blogging est sur la voie de la recherche d’un modèle économique stable et de la rentabilité.

Le patron de Twitter a alors tenu à expliquer que le site « commencera à gagner de l’argent l’année prochaine» grâce notamment l’arrivée de la publicité et de services payants pour les professionnels. Il faut dire que cette stratégie était prévisible dans le sens où, depuis plusieurs semaines, Twitter multiplie les partenariats. Pour exemple, la semaine dernière, l’entreprise a signé un accord avec Orange pour intégrer ses messages courts dans les services d’agrégation de réseaux sociaux de l’opérateur en Europe.

En ce sens, Twitter compte donc organiser l’arrivée de revenus publicitaires en souhaitant« inclure de la publicité portant sur le contenu, sur les services eux-mêmes, sur les requêtes effectuées grâce aux services ou d’autres informations », confie le responsable.

Si aucune date précise n’a été annoncée, des services dédiés aux professionnels ont d’ores et déjà été confirmés. Comme prévu, Twitter va lancer d’ici à la fin de l’année une version professionnelle en incluant des outils permettant non seulement d’analyser l’audience, mais surtout de monétiser un contenu.

L’interface ne changera pas et le site restera gratuit pour les utilisateurs « simples » mais de nouveaux outils feront donc leur apparition pour analyser les statistiques des données échangées sur le réseau social. Un peu à la manière de Google Analytics…

Toujours est-il que Twitter est sur la voie de son modèle économique. Si le prix de l’abonnement pour les professionnels n’a pas encore été défini, il s’agit là d’un moyen de trouver un équilibre. Après une dernière levée de fonds de 100 millions de dollars (67 millions d’euros) de capitaux auprès de cinq investisseurs, Twitter avait, selon certains, été valorisé autour d’un milliard de dollars. Reste à savoir si cet objectif constitue un premier pas vers la stabilité et la rentabilité des réseaux sociaux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur