Ubi Soft est prêt à grignoter des parts à Infogrames

Cloud

“Rien n’empêche Ubisoft et Infogrames de faire des choses ensemble”. La déclaration provient d’Yves Guillemot, le p-dg d’Ubi Soft

Ubi Soft reste ambitieux. Dans une interview au quotidien

La Tribune, Yves Guillemot, p-dg et cofondateur de l’éditeur de jeux vidéo, a confirmé ses objectifs, dépasser le milliard d’euros en chiffre d’affaires et tripler son profit? dans quatre ans ! L’éditeur con firme les difficultés du marché des jeux vidéo, en transition entre deux générations de consoles de jeux. Il déplore les ruptures de stocks sur la nouvelle Xbox 360 de Microsoft et regrette que les éditeurs se livrent déjà à une guerre des prix sur les titres de la console, constatant le recul imprévu du prix des jeux. Concernant Electronic Arts, l’éditeur américain et géant du secteur est son premier actionnaire, le discours d’Yves Guillemot reste évasif, ouvert à toutes les opportunités. “Dans ce métier, il va y avoir un certain nombre de fusions dans les années à venir. Nous sommes une de leurs pistes. Comme ils sont une des nôtres.” Mais c’est probablement la main tendue vers Infogrames, qui a retenu l’attention des investisseurs. “Rien n’empêche Ubi Soft et Infogrames de faire des choses ensemble. Dès lors qu’il cherche à vendre des marques ou des studios. C’est toujours intéressant de regarder ce qui peut se faire. Après, fusionner, c’est autre chose.” Pour résumer, le message est clair, si Infogrames lâche du lest ? marques ou studios -, Ubi Soft serait prêt à faire quelques acquisitions? La main tendue a cependant ses limites : “C’est une société qui a un certain nombre de marques, qui fait un chiffre d’affaires important. Toutes les sociétés qui ont des marques et qui font du chiffre nous intéressent.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur