UbiSoft : pas d’amélioration avant 2007-2008

Cloud

Résultats nets divisés par deux pour son exercice 2005/2006, année de transition 2006/2007, Ubi Soft ne prévoit pas d’amélioration avant la reprise du secteur en 2007/2008

La tension reste palpable sur le secteur des jeux vidéo, et Ubi Soft n’échappe pas à la crise de transition que connaissent les éditeurs.

L’éditeur français a publié ses résultats pour son exercice 2005/2006, clos le 31 mars. Le chiffre d’affaires a progressé légèrement de 532,5 à 547,1 millions d’euros. En revanche, le résultat net du groupe a été plus que divisé par deux, de 24,7 à 11,9 millions d’euros, et le résultat opérationnel a plongé de 33,5 à 0,4 million d’euros. Pour l’exercice en cours, Ubi Soft continue de miser sur une progression de son chiffre d’affaires de l’ordre de 5 % à 10 %, faisant fi des prévisions du secteur à la baisse de -7 %. L’exercice 2006/2007 sera une période de transition pour l’éditeur, à l’image de ses concurrents. Transition technologique pour le passage vers la nouvelle génération des consoles de jeu, avec les incertitudes qui pèsent encore autour du lancement de la PS3 de Sony et de la future console de salon de Nintendo. Il faudra donc, selon Yves Guillemot, le p-dg d’Ubi Soft, attendre la période 2007/2008 pour enregistrer une “très forte amélioration” de son résultat. “2007/2008 sera une année de forte reprise du secteur et nous devrions à nouveau surperformer le marché dont la croissance devrait cette année-là avoisiner les 17%.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur