Ubuntu : les Cloud privé et hybride montent en puissance

CloudDSILogicielsOpen SourceProjets

Selon une enquête réalisée auprès de 3 000 utilisateurs d’Ubuntu Server par Canonical, les modèles privé et hybride du Cloud sont privilégiés dans l’entreprise, au détriment du Cloud public.

Canonical, la société commerciale qui promeut Ubuntu, a publié la 6e édition de son enquête annuelle sur le Cloud d’entreprise. Le sondage a été réalisé auprès de 3 000 DSI, managers et développeurs, pour la plupart des utilisateurs de la distribution Linux Ubuntu Server et du framework ouvert OpenStack. Ils ont été interrogés sur leur infrastructure Cloud et son utilisation.

La guerre des prix ne suffit pas

Premier constat : l’internet des objets, l’augmentation du volume des données – le Big Data – et le passage vers le logiciel à la demande sont considérés comme les principaux moteurs de l’adoption du Cloud. Alors que la sécurité et la confidentialité des données (pour 34,5% des répondants), le coût (26%) et la complexité (22,4%) représentent les principaux frein à sa progression. Malgré tout, l’adoption massive du Cloud est indéniable, surtout pour les modèles privé et hybride. Il semble, en revanche, que la guerre des prix que se livrent les fournisseurs du Cloud public « n’ait pas eu un impact majeur sur son adoption , observe Canonical. Ce qui pourrait impliquer que les principaux critères de choix d’une infrastructure vont au-delà des considérations économiques ». La disponibilité du Cloud et la localisation des datacenters priment, parfois, sur les considérations budgétaires.

Les Cloud privé et hybride ont l’avantage

Tous modèles confondus, 78% des répondants déclarent des déploiements de services Cloud, soit 14 points de plus par rapport à l’an dernier. Le Cloud privé est plébiscité. Il représente 35% des installations existantes et plus de 51,9% des projets prévus dans les 12 mois. Le Cloud hybride monte en puissance, lui aussi, avec 20% des installations et 40% des déploiements à venir. Le Cloud public représente 23% de l’existant, mais seulement 8% des déploiements envisagés. Ses utilisateurs privilégient Google Cloud (30%) et Amazon EC2 (21%). Suivent loin derrière : Microsoft Azure (7%), Rackspace (4,15%), HP Cloud (2,26%), IBM SmartCloud (1,89%) et GoGrid (0,38%). Les « autres » fournisseurs de Cloud Public mentionnés représentent, dans leur ensemble, 34% des réponses.

Lire aussi :
Ubuntu complète, et concurrence, Docker avec Ubuntu Core
Ubuntu 14.10 fait la part belle aux développeurs


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur