Ubuntu déploie son noyau Linux pour AWS en mode « rolling »

L’entreprise qui finance Ubuntu, Canonical, fait évoluer le modèle de déploiement du noyau sur lequel s’appuient les utilisateurs du système d’exploitation dans le cloud d’Amazon.

Canonical adopte la publication continue (« rolling release ») de mises à jour pour le noyau de sa distribution fonctionnant dans un environnement AWS (Amazon Web Services).

Qu’est-ce que cela change ?

« Un modèle de publication continue du noyau fait basculer le noyau linux-aws par défaut d’une version de base à la suivante dans le cadre de son cycle de correction régulier », a expliqué dans un billet de blog Francis Ginther, ingénieur chez Canonical.

« Rolling release »

Dans un premier temps, un flux continu de mises à jour va permettre à la version 4.15 de linux-aws, le noyau par défaut de la distribution Linux Ubuntu 18.04 LTS (long-term support) associée aux AMI (AWS Machine Images), de devenir la version 5.3 du noyau.

Ce modèle de « rolling release » fournit aux utilisateurs « les derniers correctifs de bugs et améliorations de performances concernant l’ordonnancement des tâches, les entrées/sorties, la mise en réseau, l’hyperviseur et les conteneurs », a expliqué l’ingénieur.

La v5.3 est actuellement proposée en préversion sous forme de noyau linux-aws-edge.

Sur le blog d’Ubuntu, Canonical a livré des instructions à l’attention d’administrateurs qui souhaiteraient tester ces changements. La firme a par ailleurs précisé que les entreprises peuvent conserver le noyau linux-aws 4.15. Celui-ci bénéficiant d’un support à long terme.