Ubuntu, roi des Linux – Linux, roi de l'embarqué

Logiciels

À ma droite, le plus utilisé des systèmes d’exploitation dans le milieu industriel. À ma gauche, la plus médiatisée des distributions Linux

Le site Open Source Census recense les installations de logiciels open source. Concernant les distributions Linux, l’Ubuntu se taille une part de choix, avec 48% de parts de marché, devant la Debian à 13%, la SUSE Linux à 9%, La Fedora Core à 8% et la Gentoo Linux à 7%. Les États-Unis représentent 34% des participants, loin devant le Canada (8%) et le Royaume-Uni ou l’Allemagne (tous deux à 5%).

Il convient cependant de noter que ce recensement ne concerne actuellement que 827 machines, ce qui réduit d’autant la fiabilité de ces chiffres. Nous savons par exemple que la France est plus favorable à Linux qu’un pays tel le Canada, fait qui ne transparaît pas ici. C’est néanmoins un magnifique coup de publicité pour le site Open Source Census, tout comme pour l’Ubuntu, dont la version 8.04 LTS arrive (comme par hasard) aujourd’hui.

Beaucoup plus sérieux, le rapport annuel 2008 de VDC concernant les logiciels utilisés dans les systèmes embarqués, fait apparaître que les systèmes d’exploitation open source (Linux, BSD, eCos, etc.) sont utilisés dans 23% des projets. Cette part passera prochainement à 26%. Si nous regardons la part individuelle de chaque OS (open source ou non), c’est Linux le plus utilisé, avec 18% des parts de marché du secteur de l’embarqué.

Les avantages qui ont su convaincre les ingénieurs sont en tout premier lieu le coût de la licence (nul ou faible, selon les distributions Linux), l’accès au code source, la similarité avec les systèmes Unix (bien connus des développeurs) et la large gamme de logiciels disponibles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur