UE: Microsoft cherche le compromis de dernière minute

Régulations

La firme a une idée: fournir des CD contenant des logiciels concurrents lors de la vente d’ordinateurs personnels. Insuffisant pour la Commission

Nouvel épisode dans le très épais dossier Microsoft instruit par la Commission européenne qui accuse la firme d’abus de position dominante. Alors que les commissaires européens sont prêts à rendre leurs conclusions, après cinq ans d’enquête, Microsoft cherche à nouveau le compromis. La perspective d’une amende record ou l’obligation de modifier le contenu de Windows semble donner des sueurs froides à la firme.

Selon le Financial Times, Microsoft aurait proposé de fournir des CD-Roms comportant des produits de concurrents lors de la vente d’ordinateurs personnels. C’est le coeur du problème. L’Europe estime que Microsoft a bridé la concurrence en intégrant automatiquement et gratuitement son logiciel de lecture multimédia (Windows Media Player) au système d’exploitation Windows. Une pratique qui aurait fait perdre des millions de dollars à RealNetworks (RealPlayer) ou encore à Apple (Quick Time). Mais, toujours selon le quotidien, la proposition aurait d’ores et déjà été jugée insuffisante par la Commission et les concurrents du groupe américain. Dissocier Windows du Player En août dernier, en envoyant leur dernière communication des griefs à Microsoft, les services du commissaire à la Concurrence Mario Monti avaient préconisé certains remèdes pour résoudre les problèmes qu’ils avaient soulevés. Le premier, incontournable, visait à contraindre Microsoft à fournir à ses concurrents les informations nécessaires à l’interopérabilité de leurs serveurs bas de gamme avec les ordinateurs et les serveurs Windows. Les deux autres, alternatifs, impliquaient que le groupe “dissocie” Media Player de Windows, en commercialisant une version de son système d’exploitation expurgée du logiciel d’accès audio-vidéo. Une alternative impensable pour Microsoft qui a donc décidé de proposer sa propre alternative avec ce Cd-Rom spécial “concurrents” qui n’a l’air de convaincre personne. A la décharge de Microsoft, si le problème d’abus de position dominante se justifiait il y a quelques années, la situation a bien changé aujourd’hui. Avec l’explosion des accès Internet et notamment du haut-débit, il est très facile de télécharger des logiciels concurrents comme RealPlayer et de les installer gratuitement sur son PC. En quelques secondes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur