UK : 4 millions d’abonnés à l’opérateur BT

Régulations

L’opérateur British Telecom vient de franchir un nouveau record, en passant
le cap des 4 millions d’abonnés à ses différentes offres, téléphonie mobile,
accès à l’Internet et télévision sur IP

Le groupe reste ainsi sur la première place du podium des opérateurs d’Outre-Manche, talonné par le câblo-opérateur Virgin Media.

Rappelons à ce sujet, que la société créée par le charismatique Richard Branson, pourrait bien être cédée. Ainsi dans un article du Daily Telegraph, publié au mois de juillet 2007, la piste Carlyle est évoquée. L’offre pourrait atteindre 10 à 20 milliards de dollars.

L’opérateur historique en revanche n’a pas l’intention de se vendre, forte croissance oblige… Comme le rappelle le quotidien économique Les Échos, BT ,ne revendiquait que 172.000 abonnés à son offre haut débit en juin 2002.

Après une refonte de son offre et une stratégie de développement de segment que l’on peut qualifier de volontariste, BT a passé la vitesse supérieure, signant pas moins de 2.000 clients par jour.

Pour illustrer cette croissance, un chiffre est très évocateur ; en l’espace de six mois, l’opérateur historique a recruté près de 1 million d’abonnés supplémentaires.

Avec 4 millions d’abonnés, BT continue d’aligner ses performances sur les autres opérateurs historiques européens. Par exemple, en France, France Télécom compte 6,75 millions d’abonnés à son offre ADSL, contre 7,5 pour Deutsche Telekom en Allemagne.

TV sur mobile : BT jette l’éponge

Lancée il y a un an, cette offre de Télévision sur mobile a connu ses derniers jours. Faute d’un nombre insuffisant d’abonnés, l’opérateur n’en compte que 10.000.

Un mauvais présage pour les opérateurs français qui pensent lancer cette technologie d’ici 2008.

Quoi qu’il en soit; BT n’envisage pour l’instant pas de totalement remiser au placard ce service qui fonctionne très bien en Asie. Selon nos informations, le groupe s’intéresse aux méthodes de diffusion alternative comme le DAB-IP, le digital audio broadcasting en version numérique et une évolution du DVB-H (Digital Video Broadcasting).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur