UK : la police teste une nouvelle méthode antipédophilie

Régulations

La priorité des policiers du web est de protéger toujours davantage les
enfants

D’après The Register, ce système aurait déjà été utilisé dans deux enquêtes, et selon Jim Gamble, le chef de l’unité CEOP (Child Exploitation and online protection) estime “que cette méthode devrait permettre de trouver plus facilement les pédophiles qui utilisent le Net”

Ce système nommé le Child Exploitation Tracking System (CETS) est utilisé par les polices écossaises, et galloises. Si l’expérimentation fait ses preuves, cette technologie sera généralisée à l’ensemble de la Grande-Bretagne. À terme, une base de données des affaires à caractère pédophile sera disponible.

Les premiers résultats de cette initiative sont positifs. Ce système a notamment permis aux enquêteurs de remonter la piste d’un suspect qui aurait essayé de contacter 150 enfants. Ce dernier utilisait le prétexte du partage des photos en ligne pour essayer d’approcher des enfants.

CEOP explique que cette technologie est un complément pour les enquêtes traditionnelles sur le terrain de la police.

Interrogé par la BBC, Gamble a expliqué “Dans le passé, les officiers de police ne comprenaient pas le web. C’était un véritable labyrinthe pour eux, aujourd’hui nous avons progressé et de nouvelles techniques vont venir s’ajouter au CETS”.

Rappelons que dernièrement des enquêteurs américains ont arrêté 125 personnes dans tout le pays. Selon Reuters, parmi ces pédophiles l’on trouve des policiers, des enseignants, et un agent fédéral en charge de la surveillance des frontières.

Ces arrestations sont le résultat de l’opération “Emissary”, et de l’exécution de 225 mandats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur